Le fils de Trump accuse les profs d’être des « losers » socialistes

Le fils de Trump accuse les profs d’être des « losers » socialistes

donald trump junior

Le fils du Président américain en Inde en février 2018. | © MONEY SHARMA / AFP

Politique

Le fils aîné du président américain a déclaré que les enseignants faisaient de la propagande socialiste auprès des enfants. Sur Twitter, les professeurs sont nombreux à réagir.

Le fils du président Trump, Donald Trump Jr., n’a peut-être pas gardé un bon souvenir de ses années d’écolier. Il s’est attaqué cette semaine dans un discours aux « profs losers » de l’Amérique, à qui il a reproché de transformer les jeunes en socialistes « dès la naissance ». Les oreilles de ses anciens profs ont du siffler.

Lire aussi > Le fils aîné de Trump compare le mur souhaité par son père au mur de protection d’un zoo

Devant une foule plutôt enthousiaste lors d’un rassemblement pro-frontalier à El Paso, Donald Jr. a déclaré: « Tu sais ce que j’aime? J’adore voir de jeunes conservateurs car je sais que ce n’est pas facile. Continuez ce combat. Luttez dans vos écoles. Ne vous laissez pas endoctriner par ces profs losers qui essayent de vous convaincre d’aimer le socialisme dès la naissance. Ce n’est pas obligé. Vous pouvez penser par vous-mêmes. Contrairement à eux. »

Des professeurs offensés

Pas besoin d’être premier de la classe pour comprendre que les enseignants américains ont été choqués par la remarque de Donald Junior. Et ils ont décidé de lui répondre sur Twitter, le réseau social préféré des Trump. « Je suis l’une de ces profs « loser » et je ferai plus de bien dans ma classe au cours des cinq prochains jours que vous n’en ferez pendant tout le reste de votre misérable vie » lui a répondu une prof.

Une autre internaute s’est moqué du fait que Donald Trump Junior travaille lui-même pour son père, ce qui en ferait un loser.

Le syndicat des enseignants de Chicago s’est lui réjoui que « Si Donald Trump Junior traite les enseignants de ‘losers’, cela doit vouloir dire que nous faisons quelque chose de bien ».

Mots-clés:
Donald Trump Jr.
CIM Internet