Paris Match Belgique

Depuis le Vietnam, Donald Trump répond à Michael Cohen

trump

Ce jeudi, le président américain donnait une conférence de presse au sujet de l'échec de son sommet avec Kim Jong-un à Hanoï. | © AFP

Politique

Après l’échec de son sommet avec Kim Jong-un, Donald Trump a taclé son ancien avocat Michael Cohen, qui témoignait mercredi devant le Congrès.

D’après un article Paris Match France de Kahina Sekkai

Au lendemain de l’audition de son ancien avocat devant le Congrès, Donald Trump poursuit sa défense en l’attaquant. Jeudi, lors de la conférence de presse qui a suivi l’échec de son sommet avec Kim Jong-un à Hanoï, le président américain a assuré que Michael Cohen avait « beaucoup menti ». Le président américain a surtout mis l’accent sur l’absence de déclaration de son ancien avocat qui aurait pu corroborer les soupçons de collusion avec la Russie. Ne parlant que de « soupçons » personnels, et assumant de n’avoir aucune preuve, Michael Cohen a tout de même évoqué un projet de tour à Moscou, qui aurait pu rapporter « des centaines de millions de dollars » au milliardaire, et dont il aurait poursuivi le développement durant la campagne présidentielle alors que les autorités américaines accusaient formellement la Russie de tenter d’interférer dans le scrutin.

Lire aussi > « Raciste », « arnaqueur », « tricheur » : Michael Cohen attaque Donald Trump

« Cela m’a un peu impressionné. Il aurait pu aller jusqu’au bout. Il est allé à 95% et pas à 100%. Le fait est qu’il n’y a pas de collusion », a déclaré Donald Trump, ne commentant pas le fond du dossier. « Il y a une chose au sujet de laquelle il n’a pas menti. Il a dit, pas de collusion avec le canular russe. Et je me dis que je me demande pourquoi il n’a pas non plus menti à ce sujet, comme au sujet de tout le reste », a-t-il ajouté. Dans sa déclaration préliminaire, Michael Cohen avait lui-même qualifié son ancien client de « menteur », « escroc » et « raciste ».

Cohen a-t-il gardé certaines informations pour Mueller?

Cependant, le témoignage de Michael Cohen pourrait ne pas avoir été entièrement livré puisque l’avocat coopère avec l’enquête du procureur spécial Robert Mueller : il a probablement reçu l’ordre de ne pas évoquer ce qu’il a confié à l’investigation, des « informations primordiales » selon son avocat. Les seuls éléments probants qu’il a présentés aux élus américains relevaient des remboursements effectués par Donald Trump des 130 000 dollars que Michael Cohen avait versés à Stormy Daniels afin d’acheter son silence sur la liaison qu’elle a eue avec Donald Trump, dans le but d’éviter de nuire à l’image du candidat. Ce paiement, effectué après son investiture, pourrait être une violation aux lois de campagne.

Mercredi, avant l’audition, Donald Trump avait critiqué son ancien avocat sur Twitter – un message qu’il a partagé à nouveau jeudi : « Michael Cohen était un des nombreux avocats qui me représentaient (malheureusement). Il avait d’autres clients aussi. Il vient juste d’être radié par la Cour suprême de l’État pour mensonge et fraude. Il a fait de mauvaises choses non liées à Trump. Il ment afin de réduire sa peine de prison. Il utilise l’avocat de la Corrompue ! », a-t-il écrit, en référence à Lanny Davis, qui fut l’avocat et conseiller de Bill Clinton.

Lire aussi > « Merci d’avoir eu le courage de dire la vérité » : Le soutien de Stormy Daniels à Michael Cohen

CIM Internet