La punchline parfaite (et osée) de la fille de John McCain à Donald Trump

La punchline parfaite (et osée) de la fille de John McCain à Donald Trump

bridget mccain

Selon sa grande sœur, Meghan, c'est la première fois que Bridget McCain ose s'exprimer de la sorte en public. | © Robyn Beck / POOL / AFP

Politique

La benjamine de la famille McCain s’est exprimée pour la première fois suite aux attaques de Donald Trump contre son défunt père.

 

Sept mois après la mort de John McCain, le président américain semble avoir gardé une sacrée dent contre le sénateur républicain. À force de critiques et de propos jugés irrespectueux, Donald Trump a fini par s’attirer les foudres de Bridget McCain, la benjamine de la fratrie du vétéran de la guerre du Vietnam décédé en août dernier.

Après être restée silencieuse face aux attaques, la plus jeune fille du défunt politicien est sorti du silence sur Twitter, s’adressant directement à celui qui n’a pas été convié aux obsèques de son père.

« Vous êtes un enfant »

« Tout le monde n’est pas obligé d’être d’accord avec mon père ou de l’apprécier, mais je vous demande d’être correct et respectueux », a-t-elle écrit sur le réseau social ce jeudi, précisant que cela ne fait même pas sept mois que le sénateur de l’Arizona a quitté ce monde. « Même si vous aviez été invité aux funérailles, vous seriez venu uniquement pour le mérite et non pour les condoléances », ajoute-t-elle. « Malheureusement, nous ne pouvons pas compter sur vous pour être poli et courtois, car vous être un enfant dans le rôle le plus important que le monde connaisse ».

Une première

D’après sa grande sœur, Meghan McCain, c’est la première fois que Bridget ose s’exprimer de la sorte en public. Invitée sur le plateau de l’émission « The View » sur ABC, la jeune femme a déclaré : « Pour le première fois, ma petite sœur a décidé de prendre la parole. Habituellement, elle est très réservée, je trouve ça très courageux de sa part ». Concernant les récentes attaques de Donald Trump, Meghan McCain a indiqué n’attendre « aucune décence ni compassion de la part de la famille Trump », mais a tenu à remercier le peuple américain pour son soutien.

Lire aussi > Le puissant message posthume de John McCain

Durant un discours prononcé mercredi, Donald Trump a estimé ne pas avoir été assez remercié pour avoir « accordé » à John McCain des funérailles nationales. « Je lui ai donné le type d’enterrement qu’il voulait -ce que je devais approuver en tant que président. Je m’en fiche. Je n’ai pas été remercié. Ca va », a déclaré le président américain, qui n’avait pas été convié, conformément aux souhaits de John McCain, aux funérailles nationales organisées à Washington et où ses deux prédécesseurs, Barack Obama et George W. Bush, ont prononcé des éloges funèbres pendant que lui jouait au golf.

CIM Internet