« Un Brexit dur est désormais presque inévitable » selon Guy Verhofstadt

« Un Brexit dur est désormais presque inévitable » selon Guy Verhofstadt

brexit, UK, UE

Theresa May va présenter son plan une quatrième fois aux députés britanniques. | © Daniel Leal-Olivas/AFP

Politique

Le parlement britannique a de nouveau rejeté la proposition de la Première ministre Theresa May, créant une impasse pour le Royaume-Uni qui doit quitter l’Union européenne le 12 avril.

Une sortie du Royaume-Uni de l’Union europénne sans accord, un « Brexit dur », devient désormais « presque inévitable », a commenté l’ancien Premier ministre belge , Guy Verhofstadt, référent sur la question au sein du Parlement européen. Les députés britanniques ont à nouveau rejeté lors d’un vote lundi soir toutes les options alternatives à l’accord de Brexit conclu par la Première ministre Theresa May avec Bruxelles.

Cet accord contenait quatre grands axes : l’organisation d’un référendum sur tout accord de divorce conclu avec Bruxelles, la mise en place d’une union douanière avec l’UE, le maintien du Royaume-Uni au sein du marché unique et l’arrêt du processus de Brexit en cas d’absence d’accord avant le 12 avril. Aucune de ces propositions n’a obtenu l’assentiment des parlementaires.

Lire aussi > Theresa May envisage de soumettre une 4ème fois l’accord de Brexit aux députés

Le temps presse

Pour Guy Verhofstadt, le négociateur du Brexit pour le Parlement européen, l’heure est à l’urgence. « Le parlement britannique a encore une fois voté contre toutes les options. Un Brexit dur devient désormais presque inévitable », a-t-il commenté sur Twitter. « Mercredi, le Royaume-Uni aura une dernière chance de sortir de l’impasse ou fera face à l’abîme », a ajouté le Belge.

En l’état actuel des choses, le Royaume-Uni doit quitter le giron européen le 12 avril sans accord. Mais la Première ministre Theresa May n’exclut pas de présenter son plan une quatrième fois aux députés britanniques. Son gouvernement déterminera les prochaines étapes ce mardi. Un nouveau plan doit être formulé avant le prochain sommet européen exceptionnel convoqué le 10 avril pour éviter au Royaume-Uni une sortie de l’UE sans accord au soir du 12 avril.

Lire aussi > Brexit : Manifestation monstre à Londres pour un nouveau référendum

Avec Belga

CIM Internet