Paris Match Belgique

Le rapport Mueller serait-il plus accablant pour Trump qu’annoncé ?

Robert Mueller

Les Démocrates veulent la publication complète du rapport. | © EPA

Politique

Certains membres de l’équipe de Robert Mueller se sont plaints, auprès du New York Times, du résumé du rapport du procureur spécial fait par le ministre de la Justice William Barr.

Pendant 17 mois, Robert Mueller et son équipe se sont tus, ne contredisant publiquement qu’une information erronée dans la presse. Mais après la publication du résumé du rapport, rédigé par le ministre de la Justice William Barr, certaines voix s’élèvent. « Plusieurs » membres de l’enquête, qui comptait une dizaine d’avocats et quelque 40 agents du FBI et analystes, se sont plaints dans le New York Times des mots choisis par le ministre, utilisés depuis par Donald Trump pour claironner qu’il n’y a eu « Pas de Collusion, Pas d’Obstruction, une DISCULPATION Complète et Entière ». « C’était bien plus grave que ce que Barr a suggéré », a confirmé une source anonyme au Washington Post, rappelant que William Barr, nommé par Trump en février, citait déjà une phrase de Robert Mueller : « Bien que ce rapport ne parvienne pas à la conclusion que le président a commis un crime, il ne l’exonère pas non plus ».

Lire aussi > Rapport Mueller : Pourquoi Trump n’est pas tout à fait blanchi

Robert Mueller et ses collaborateurs ont fourni un document de près de 400 pages, mais dont les principales conclusions pour chaque chapitre «auraient pu être diffusées immédiatement ou très rapidement», étant «rédigées de façon à ce qu’il ne soit pas ou peu nécessaire de les expurger. Le travail aurait parlé de lui-même». D’où leur étonnement de ne voir qu’un petit texte de quatre pages être adressé au Congrès, qui ne donne aucune information outre celle, cruciale aux yeux de la Maison-Blanche, qu’il n’y a pas eu de collusion entre l’équipe de campagne et la Russie, malgré l’interférence active de cette dernière dans l’élection, déjà dénoncée par les services de renseignements américains.

« Ce sont des démocrates enragés qui détestent le président des États-Unis »

William Barr, qui s’était engagé à publier « autant que possible » du rapport Mueller, tarde à le faire, au grand dam des démocrates. Les élus à la Chambre des représentants ont ouvert la porte à une assignation en justice, s’exposant aux critiques des républicains qui présentent leurs adversaires politiques comme des « mauvais perdants » prêts à tout pour nuire à Donald Trump, à moins de deux ans de l’élection présidentielle. « Ce sont une bande de sournois et malhonnêtes qui organisent des fuites. Et ce sont des démocrates enragés qui détestent le président des États-Unis », a déclaré Rudy Giuliani, l’avocat de Donald Trump, sur la chaîne préférée du président, Fox News. « Je suis très confiant à l’idée que le rapport va corroborer les conclusions. Et les conclusions sont : pas d’obstruction, pas de collusion russe d’aucune sorte. Cela va corroborer », a-t-il ajouté, oubliant de préciser que Robert Mueller a refusé de préciser si oui ou non des poursuites devaient être engagées contre Trump pour obstruction à la justice.

Lire aussi > En roue libre, Donald Trump moque les « conneries ridicules » des démocrates

Donald Trump lui-même a critiqué les démocrates, écrivant notamment sur Twitter lundi : « Peu importe quelles informations du Rapport Mueller Pas de Collusion sont données aux Démocrates fous, cela ne sera jamais assez. En privé, les Dems rigolent ! »

« Robert Mueller était une figure divine pour les Démocrates, jusqu’à ce qu’il proclame Pas de Collusion dans le très attendu Rapport Mueller à 30 millions de dollars. Maintenant, les Dems ne veulent pas prononcer son nom, sont devenus complètement déchaînés, et voudraient refaire tout le processus à nouveau. Cela n’arrivera pas ! », a relancé mardi celui qui avait assuré qu’«aucun président ne devrait subir» la «chasse aux sorcières» qu’il affirme avoir vécue et qu’il a incessamment dénoncée.

CIM Internet