Explosions dans des hôtels et des églises du Sri Lanka : le bilan s’alourdit

Explosions dans des hôtels et des églises du Sri Lanka : le bilan s’alourdit

sri lanka

Catholique priant en 2016 à l'Eglise Saint Anthony au Sri Lanka. | © Ishara S. KODIKARA / AFP

Politique

Le bilan des attentats qui ont frappé dimanche des hôtels de luxe et des églises catholiques célébrant Pâques s’est aggravé à 207 morts et plus de 450 blessés, a annoncé la police.

Les autorités ont à ce stade recensé 207 morts et plus de 450blessés. La police a précisé qu’un total de huit explosions avaient été recensées, dans trois hôtels haut de gamme et une église de Colombo, ainsi que dans deux autres églises proches de la capitale. Une des églises se trouve à Negombo, au nord de Colombo. La nature exacte de ces déflagrations demeurait inconnue dans l’immédiat et aucune revendication n’a été faite. Au moins deux kamikazes ont participé à la série d’explosions dont le gouvernement n’a pas encore précisé le mode opératoire.

« Attentat contre notre église, s’il vous plaît, venez nous aider si des membres de votre famille s’y trouvent », peut-on lire dans un message en anglais posté sur le compte Facebook de l’église Saint-Sébastien de Katuwapitiya, à Negombo.

Lire aussi > Au Sri Lanka, le bilan de la mousson dépasse les 200 morts

 » Des attaques lâches « 

Le Premier ministre sri-lankais Ranil Wickremesinghe a fustigé dimanche des « attaques lâches » .« Je condamne fortement les attaques lâches sur notre peuple aujourd’hui. J’appelle tous les Sri-Lankais à rester unis et fort en ces temps tragique » , a-t-il écrit sur son compte Twitter officiel, ajoutant que le gouvernement prenait des « mesures immédiates pour contenir la situation ».

Avec Belga

Mots-clés:
sri lanka attaques
CIM Internet