Paris Match Belgique

Toujours plus de femmes dans les différentes assemblées mais pas encore de parité

La co-présidente d'Ecolo, Zakia Khattabi, a obtenu quelques 29 157 voix de préférence. | © BELGA PHOTO BRUNO FAHY

Politique

Au nord, au centre et au sud du pays, les voyants sont au vert et vont dans une direction positive… Celle de l’augmentation du nombre de femmes élues après ce triple scrutin. À l’Europe aussi, le nombre des députées à siéger à Strasbourg augmente.

La parité homme-femme est dans le viseur. On s’en rapproche doucement mais sûrement. Le point dans les différentes régions de Belgique et à l’Union européenne.

Parlement flamand : davantage de femmes élues mais l’égalité pas atteinte

Sur les 124 élus que compte le parlement flamand, 59 sont des femmes, soit une proportion de 47,6%. C’est davantage qu’à l’issue des élections régionales de 2014, lors desquelles 55 femmes avaient été élues. Le dernier parlement flamand était composé de 44,4% de femmes.

Le Vlaams Belang (39,1%), la N-VA (45,7%) et le sp.a (46,2%) sont les seuls partis qui comptent moins de femmes élues que de députés masculins. Seize femmes sont élues sur la liste N-VA. Le parti nationaliste a obtenu un total de 35 sièges. Seul le Vlaams Belang affiche une plus piètre performance, avec seulement neuf élues féminines pour 23 strapontins. Le sp.a compte six élues sur 13. Le CD&V et l’Open Vld comptent davantage d’élues, avec respectivement 10 femmes pour 19 sièges et neuf élues pour 16 strapontins. L’égalité est atteinte chez Groen (7 sur 14) et le PVDA (2 sur 4).

Lire aussi >Élections européennes : La vague eurosceptique contenue, poussée verte

Parlement bruxellois : près de 44% de femmes élues

Cecile Jodogne du groupe Défi. ©BELGA PHOTO LAURIE DIEFFEMBACQ

Le nouveau parlement bruxellois compte près de 44% de femmes élues, collèges néerlandophone et francophone confondus. Le dernier parlement bruxellois était composé de 36 femmes, soit une proportion de 40,4%. Les partis francophones s’affichent plus égalitaires, comptant 45,83% de femmes élues, contre 35,29% du côté néerlandophone. Sur les 17 élus du collège néerlandophone du parlement bruxellois, six sont des femmes. Groen semble être le plus égalitaire, le parti écologiste flamand ayant obtenu quatre sièges dont deux reviennent à des élues féminines. L’unique siège CD&V devrait revenir à une femme, Bianca Debaets. Le Vlaams Belang (1 siège), Agora (1 siège) et le PVDA (1 siège) n’enverront pas de femmes dans l’hémicycle bruxellois. One.brussels-spa (3 sièges), la N-VA (3 sièges) et l’Open Vld (3 sièges) enverront chacun une élue bruxelloise.

Pour le collège francophone, 33 élues sur 72 sont des femmes. Ecolo (8 sur 15 sièges) et MR (7 sur 13 sièges) ont davantage d’élues féminines que d’élus masculins. Le cdH obtient l’égalité parfaite, trois de ses six élus étant des femmes, dont Céline Fremault, tout comme le PTB avec cinq élues pour 10 strapontins. L’unique siège de DierAnimal revient à une femme. Le PS quant à lui semble moins égalitaire, ayant cinq élues sur les 17 sièges obtenus. Pour DéFI, quatre sièges sur les 10 strapontins reviennent à une femme, dont Cécile Jodogne.

Au total, 39 des élus bruxellois sont des femmes (43,82%). Le dernier parlement bruxellois était composé de 36 femmes, soit une proportion de 40,4%.

Le Parlement wallon un peu à la traîne

Sur les 75 députés wallons élus à l’issue du scrutin de dimanche, 31 sont des femmes (7 sur 23 au PS, 11 sur 20 au MR, 5 sur 12 chez Ecolo, 4 sur 10 au cdH et 4 sur 10 également du côté du PTB). Elles ne représenteront donc qu’un peu plus de 41% des parlementaires régionaux durant la législature à venir alors qu’elles constituent plus de la moitié de la population. Malgré différentes initiatives prises ces dernières années afin d’augmenter le nombre de femmes sur les listes électorales – dont le principe de la tirette imposant l’alternance des sexes aux élections communales et provinciales – les femmes restent donc sous-représentées et la situation évolue peu.
Lors de la législature passée, le parlement wallon comptait en effet, dans sa composition post-élections communales d’octobre 2018, 30 femmes. Quant au gouvernement régional, il était composé de 2 femmes pour 5 hommes.
En avril dernier, le parlement wallon a toutefois voté un décret spécial garantissant la présence d’au moins un tiers de femmes dans le prochain exécutif. Les députées élues – et leurs homologues masculins – devraient prêter serment le 11 juin prochain.

Lire aussi >Facebook, l’arme fatale du Vlaams Belang (et de tous les extrêmes)

Des chiffres qui évoluent aussi à l’Europe

Assita Kanko a réussi son pari de se faire élire à l’Europe sous la bannière N-VA. ©FLEMAL.

Neuf femmes figurent parmi les 21 Belges élus dimanche soir au Parlement européen, soit deux de plus qu’à la fin de l’actuelle législature. Parmi elles, on retrouve les eurodéputés sortantes Kathleen Van Brempt (sp.a), Marie Arena (PS), Frédérique Ries (MR) et Hilde Vautmans (Open Vld). Assita Kanko (N-VA), Saskia Bricmont (Ecolo), Cindy Franssen (CD&V), Petra De Sutter (Groen) et Patsy Vatlet (Vlaams Belang) font quant à elles leur entrée dans les hémicycles de Bruxelles et de Strasbourg

Avec Belga

CIM Internet