Paris Match Belgique

Trump entre en guerre contre les élus ultra-conservateurs de son parti

Gare à ceux qui se mettent en travers du président, même s'ils sont républicains aussi | © Belga

Politique

Dans la foulée de l’échec de Trumpcare, Donald Trump s’en-va-ten guerre contre les ultra-conservateurs républicains. 

Très remonté depuis l’échec cuisant de sa réforme du système de santé en raison de l’opposition des ultra-conservateurs républicains du « Freedom Caucus » , Donald Trump a appelé jeudi à mener le combat contre ces derniers lors des élections parlementaires de 2018. « Le Freedom Caucus va faire du mal à tout le programme républicain s’ils ne rejoignent pas l’équipe et rapidement. Nous devons les combattre, et les démocrates, en 2018 ! » , a-t-il tweeté.

Lire aussi : Hollywood en liesse après le revers de Donald Trump sur « Obamacare »

Passage à la concurrence

Dans cette mise en garde virulente envers des élus de son propre camp, surprenante de la part d’un président américain, Donald Trump semble laisser entendre qu’il serait prêt à soutenir des candidats rivaux lors des primaires à l’approche du scrutin 2018. Le Freedom Caucus compte une trentaine d’élus.

 

La guerre est déclarée entre Donald Trump et le Freedom Caucus – Belga

Jeu dangereux

Selon cette frange ultra-conservatrice des républicains, Trumpcare n’était qu’une version édulcorée d’Obamacare et n’aurait pas permis de faire baisser les prix en raison des nombreuses réglementations coûteuses qu’elle contenait encore. Trump était persuadé que les républicains n’oseraient pas faire échouer la première grande loi de son mandat présidentiel. Les membres du Freedom Caucus ont visiblement estimé que le coût de soutenir la loi serait plus élevé que celui de défier le président. À leurs risques et périls ?

CIM Internet