Paris Match Belgique

Ça y est, Donald Trump est officiellement le 45e président des États-Unis

Donald Trump, le 20 janvier 2017 lors de son investiture | © BELGA/AFP PHOTO/Mandel NGAN

Politique

On repart à zéro et on recommence ! Sur Twitter, « Potus », le compte officiel du président des États-Unis, a été remis à neuf, depuis que Donald Trump est devenu officiellement, ce vendredi 20 janvier 2017, le 45e président des États-Unis.


Main gauche sur la bible, main droite levée, le magnat de l’immobilier, porté au pouvoir sur une rhétorique anti-élites, a prêté serment comme l’ont fait avant lui George Washington, Franklin D. Roosevelt ou John F. Kennedy. « Je jure solennellement de remplir fidèlement les fonctions de président des États-Unis, et, dans toute la mesure de mes moyens, de sauvegarder, protéger et défendre la Constitution des États-Unis », a-t-il déclaré, sur les marches du Capitole à Washington, cravate rouge et visage grave.

La cérémonie, suivie en direct par des millions de personnes à travers le monde, a un goût de revanche pour l’homme d’affaires de New York dont l’annonce de candidature, en juin 2015, avait été accueillie par des ricanements, chez les républicains comme chez les démocrates. À 70 ans, sans la moindre expérience politique, diplomatique ou militaire, il succède à la tête de la première puissance mondiale au démocrate Barack Obama, 55 ans, sous le regard inquiet des alliés des États-Unis, échaudés par ses déclarations tonitruantes, parfois contradictoires.

Outre M. Obama, trois ex-président étaient sur place: Jimmy Carter, George W. Bush et Bill Clinton. Hillary Clinton, battue lors de l’élection du 8 novembre 2016, était également présente. Dès avant l’aube, sous un ciel menaçant, des milliers d’Américains s’étaient rassemblés sur le National Mall qui fait face à l’imposant bâtiment. Mais les vues aériennes des immenses pelouses montrait une mobilisation populaire limitée, dans un contraste saisissant avec l’inauguration de Barack Obama, au même endroit, il y a huit ans.

Le compte Twitter du président a été remis à zéro et le compte de Barack Obama renommé en Potus44

 

 

(D’après Belga)

CIM Internet