Paris Match Belgique

Donald Trump va ouvrir des centres de détention de migrants à la presse

donald trump

Donald Trump, le 5 juillet 2019. | © SAUL LOEB / AFP

Politique

Alors que la situation des migrants détenus à la frontière ne cesse d’être pointée du doigt, Donald Trump a déclaré vouloir ouvrir « certains centres de détention » à la presse.

Le président américain Donald Trump a annoncé dimanche que des centres de détention de migrants, critiqués pour leur surpopulation et leurs mauvaises conditions de vie, seront ouverts aux journalistes. « Je vais commencer à montrer certains de ces centres de détention à la presse. Je veux que la presse aille les voir », a déclaré Donald Trump à des journalistes à Morristown, dans le New Jersey. « Certains membres de la presse iront parce qu’ils sont surpeuplés, et nous sommes ceux qui se plaignaient de leur surpopulation », a-t-il ajouté.

Cauchemar ou canular

L’annonce du président américain intervient après la publication samedi par le New York Times et le El Paso Times d’un article sur un centre de Clint (Texas), décrit comme rempli de centaines d’enfants habillés de vêtements sales, entassés dans des cellules où pullulent les maladies, ce que Donald Trump a qualifié de « canular ». « La puanteur des vêtements sales des enfants était si forte qu’elle se propageait jusque sur les vêtements des agents (…) Les enfants pleuraient tout le temps », rapportait l’article. « Une fille semblait tellement susceptible d’essayer de se suicider que les agents l’ont fait dormir sur un petit lit devant eux, de façon à pouvoir la surveiller pendant qu’ils s’occupaient de nouveaux arrivants », ajoutait-il.

Lire aussi > Une vidéo d’enfants migrants dans une cage scandalise l’Amérique (vidéo)

Un rapport du ministère américain de la Sécurité intérieure (DHS), qui chapeaute la police aux frontières, avait admis mardi une « surpopulation dangereuse » dans de nombreux centres accueillant des migrants clandestins, majoritairement des Centraméricains qui fuient la violence et la misère dans leur pays.

Traduction : Les médias fake news, en particulier le New York Times, écrit des récits fictifs et exagérés sur les centres de détention à la frontière. Premièrement, les gens ne devraient pas entrer dans notre pays illégalement, pour que nous ayons ensuite à les prendre en charge (…)

Les conditions dans lesquelles vivent les migrants à la frontière américaine continue de susciter la polémique aux États-Unis. Fin juin, l’organisation Human Rights Watch publiait un rapport sur les conditions de détention des migrants, notamment des enfants, dans les prisons frontalières américaines et exhortait le congrès américain à mettre fin « aux conditions abusives de détention ». Cette semaine, l’association The American Academy of Pediatrics a alerté sur la situation en publiant les dessins d’enfants récemment sortis de détention.

 

Avec Belga

CIM Internet