Paris Match Belgique

Comparée à Evita par Trump, Ocasio-Cortez réagit de la plus belle des manières

alexandria ocasio-cortez

La jeune représentante du Congrès américain montre une nouvelle fois qu'elle a de la répartie. | © Capture d'écran Instagram / @gigilaub.

Politique

En citant de puissantes déclarations de l’icône argentine, AOC a semblé s’amuser de la comparaison avancée par le président américain.

Elle a marqué à tout jamais le coeur des Argentins. L’actrice Maria Eva Duarte Perón, dite Evita (1919-1952), n’était pas seulement la femme derrière son président de mari, le colonel Juan Domingo Perón, mais une véritable icône aux yeux de tout un peuple. Elle a notamment livré un véritable combat en faveur des plus démunis, ceux qu’elle appelait avec affection ses « descamisados » (« sans chemise »), et œuvra en faveur du droit de vote pour les femmes sans relâche. Elle en obtint d’ailleurs l’adoption juridique en 1947. C’est à cette figure fascinante, qui a inspiré nombre de livres et films sur sa vie, qu’a été comparée Alexandria Ocasio-Cortez par Donald Trump himself.

Lire aussi > L’excellente répartie d’Alexandria Ocasio-Cortez après une (nouvelle) attaque sur son passé de serveuse

« Elle ne sait rien »

Lors d’un entretien avec le journaliste de Politico Tim Alberta, qui sort un livre sur le milliardaire et dont les bonnes feuilles ont été révélées par le Guardian, le président américain a déclaré : « J’ai vu une jeune femme hurlant comme une folle au coin d’une rue, et je me suis dit : ‘Cette jeune femme a quelque chose’ » Trump est alors « devenu fan » d’Ocasio-Cortez , selon le journaliste. « Je l’ai appelée Eva Perón », raconte Trump. « J’ai dit, c’est Eva Perón. C’est Evita. » Lorsque Ocasio-Cortez a remporté la primaire, le milliardaire l’a vue comme le parfait exemple de sa capacité à « repérer les talents ». Mais le président tempère vite cet éloge un peu surprenant, notant qu’ « à part avoir un certain talent oratoire, elle ne sait rien ». On se doutait que l’hommage était trop beau.

evita
Evita à Buenos Aires dans les années 1940. © EPA PHOTO.

« Les riches et les puissants tenaient entre leurs mains toutes les richesses de mon pays »

La plus jeune candidate jamais élue au Congrès américain s’est évidemment fendue d’une réaction sur Twitter, la perche tendue par Trump étant superbe. Elle a donc lâché deux citations coup sur coup d’Evita. Inspirantes, ces petites phrases semblent directement destinées à Donald Trump. « Je sais que, comme chaque femme du peuple, j’ai plus de force en moi que ce qu’il paraît », commence-t-elle dans son tweet, avant de sortir une autre perle de la célèbre Argentine : « J’ai observé pendant des années et vu comment les riches et les puissants tenaient entre leurs mains toutes les richesses de mon pays. Ainsi, le gouvernement a instauré une journée de travail de huit heures, une indemnité de maladie et des salaires équitables pour donner aux travailleurs pauvres la chance de réussir. »

Lire aussi > Alexandria Ocasio-Cortez dénonce les « camps de concentration » mis en place par la « fasciste » administration Trump

Deux petites références qui en disent long sur le fond de la pensée d’AOC. L’éloge de Donald Trump ne lui a visiblement pas fait beaucoup d’effet. Rappelons que le président américain avait rendu public son amour pour la comédie musicale centrée sur la vie d’Evita et mise en musique par le mythique Andrew Lloyd-Webber (Cats). En 2004, il avait déclaré qu’il s’agissait de son « spectacle favori à Broadway », affirmant qu’il l’avait vu six fois.

CIM Internet