Paris Match Belgique

Présidentielle française : L’incroyable mutation d’image de Mélenchon

La France insoumise, peut-être, mais Mélenchon, lui, semble s'être assagi | © Belga

Politique

Le bruit et la fureur ont laissé la place à un Jean-Luc Mélenchon plus calme, fatigué mais fascinant pour bon nombre d’électeurs de gauche.

C’est bel et bien un incroyable retournement d’image qu’est en train de réussir le candidat de la France insoumise selon l’enquête Ifop-Fiducial pour Paris Match et Sud-Radio. L’institut de sondages a mesuré les traits d’images pour les cinq principaux candidats. Jean-Luc Mélenchon en sort comme le grand gagnant. Il est en effet jugé le plus honnête par 37% des Français devant Benoît Hamon. Il est le moins inquiétant, quand Marine Le Pen est la candidate qui effraie le plus pour 61% des sondés. Au passage, cela montre que bon nombre des électeurs n’ont pas lu le programme du candidat de la gauche de la gauche.

Lire aussi : Jean-Luc Mélenchon : des horoscopes favorables à la victoire

Un profil qui rappelle celui de Hollande

Plus étonnant encore, Jean-Luc Mélenchon est celui qui apparaît comme connaissant le mieux la vie quotidienne et les préoccupations des Français pour 44% des personnes interrogées. Directeur général adjoint de l’Ifop, Frédéric Dabi constate que «Jean-Luc Mélenchon dispose en 2017 des mêmes atouts que François Hollande en 2012, jugé à l’époque comme le plus honnête et le plus rassurant». À contrario, le grand perdant de cette enquête est Benoît Hamon, dernier dans presque touts les items testés. 7% des Français estiment que le socialiste a la stature pour être chef de l’Etat, 11% pensent qu’il est proche de leurs préoccupations, 7% le trouvent apte à réformer le pays. Il évite la dernière place seulement sur l’honnêteté (18%) où il devance François Fillon (7%) et Emmanuel Macron (17%).

Lire également : Sondage présidentielle : Fillon au plus bas, Le Pen remonte 

 

Mélenchon, futur François Hollande ? – Belga

Fillon a plus la stature que Macron

Pour François Fillon, l’enquête est évidemment délicate et confirme la mauvaise tendance constatée dans les sondages d’intentions de vote. Malgré le poids des affaires, le candidat des Républicains demeure celui qui dispose de la meilleure stature pour être président de la République (27%) juste devant Emmanuel Macron. Le plus préoccupant pour l’ancien Premier ministre, c’est sa mauvaise appréciation par les Français sur sa capacité à réformer le pays. A l’automne, c’est le point qui lui avait permis entre autres de faire la différence dans la primaire. Depuis, le «Penelope Gate» est passé et le candidat est devenu inaudible. Favori de la présidentielle, Emmanuel Macron apparaît certes à la première ou à la deuxième place. Mais ses résultats sont loin d’être «formidables» estime Frédéric Dabi. Les Français doutent en effet que le candidat d’En Marche! ait la stature et puisse vraiment réformer. Reste le cas Marine Le Pen : malgré ses efforts pour dédiaboliser le Front national, la fille de Jean-Marie Le Pen inquiète toujours une large majorité de Français.

CIM Internet