Paris Match Belgique

À Porto Rico, la population (et Ricky Martin) se lèvent contre leur gouverneur

porto rico

Des milliers de manifestants demandent la démission du gouverneur de Porto Rico, ce 17 juillet. | © Eric Rojas / AFP

Politique

Des milliers de manifestants ont réclamé mercredi la démission du gouverneur de Porto Rico, Ricardo Rossello, qui fait l’objet d’accusations de corruption et doit s’expliquer sur des messages sexistes et homophobes visant notamment le chanteur Ricky Martin.

Une vive polémique agite l’île des Caraïbes depuis que le Centre de journalisme d’investigation a révélé la semaine passée le contenu de conversations de groupe sur la messagerie Telegram entre le gouverneur Ricardo Rossello et une douzaine d’autres hauts responsables locaux. Selon des extraits publiés par le journal local El Nuevo Dia, ces hommes y échangent blagues misogynes et commentaires homophobes.

« Ricky Martin est tellement macho qu’il couche avec des hommes parce que les femmes ne sont pas à la hauteur », a notamment écrit le responsable des finances du territoire américain, Christian Sobrino, qui a présenté samedi sa démission. Ricardo Rossello a jusqu’ici refusé de se retirer.

Ricky Martin et d’autres personnalités portoricaines comme le rappeur Bad Bunny ont sévèrement critiqué le gouverneur et ont appelé à se joindre aux manifestations.

View this post on Instagram

#rickyrenuncia

A post shared by Ricky (@ricky_martin) on

View this post on Instagram

#rickyrenuncia

A post shared by Ricky (@ricky_martin) on

Pour le chanteur vedette portoricain, visé par ces messages, ce sont des commentaires « complètement répugnants », dénonçant « la personnalité intolérante, arrogante, autoritaire, homophobe, misogyne et violente » des responsables concernés.

Lire aussi > Porto Rico, vers le rêve américain ?

Excuses insuffisantes

Jeudi dernier, Ricardo Rosello a présenté ses excuses pour les messages échangés. « Ce groupe de discussion servait à évacuer la tension de journées de travail de 18 heures », a expliqué le gouverneur de 40 ans. « Mais évidemment, rien ne justifie les mots qui ont été écrits ». Son épouse, Beatriz Rossello, l’a par ailleurs défendu lundi dans un communiqué : « Il a commis une erreur, il l’a compris et s’est immédiatement excusé ». « Je le connais très bien et crois en son repentir. Je sais qu’il ne refera jamais quelque chose de la sorte », a-t-elle assuré.

porto rico
© ERIC ROJAS / AFP

Mais ses excuses n’ont pas apaisé les tensions. Des milliers de manifestants, dont Ricky Martin et Bad Bunny, ont réclamé mercredi sa démission. Aux chants de « Ricky, renuncia ! » (« Ricky, démissionne ! ») une foule s’est rassemblée à San Juan, la capitale de ce territoire associé aux États-Unis. Des incidents ont éclaté vers minuit quand un groupe de manifestants a pénétré dans le périmètre de sécurité, lançant notamment des pierres et des cocktails Molotov sur les forces de l’ordre, a indiqué la police.

Avec Belga

CIM Internet