Paris Match Belgique

Sondage présidentielle française : Le Pen repasse en tête, la course relancée

Marine Le Pen lors du deuxième débat du premier tour de la présidentielle. | © BELGA/AFP PHOTO/POOL/Lionel BONAVENTURE

Politique

Emmanuel Macron s’effrite, Jean-Luc Mélenchon capitalise, François Fillon résiste : les enseignements sont nombreux à tirer de notre dernier sondage de la présidentielle en temps réel.


Et si le second tour entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron n’avait pas lieu ? Dans notre dernier sondage de la présidentielle en temps réel réalisé par l’Ifop pour Paris Match, Fiducial, CNews et Sud Radio, les lignes bougent et tout semble encore possible à dix-huit jours du premier tour. Stable avec 25% des intentions de vote au premier tour, la présidente du Front National reprend la tête. Marine Le Pen peut toujours compter sur la sûreté du choix de ses électeurs à 82%. Derrière elle, désormais en deuxième position, on retrouve Emmanuel Macron, à 24,5% (-0,5%). La dynamique est brisée : le leader d’En Marche ! a perdu 1,5% en deux jours. Son passage très attendu lors de L’Émission politique sur France 2 jeudi soir pourrait être décisif alors que les effets positifs ou négatifs du deuxième débat de la présidentielle se feront ressentir encore un peu plus dans les jours qui viennent.

Lire aussi > Débat présidentielle française : Jean Lassalle et Philippe Poutou stars de Google et de Twitter

Jean-Luc Mélenchon poursuit sa progression

Il y a deux jours, François Fillon comptait 9% de retard sur l’ancien ministre de l’Économie de François Hollande. Le candidat de la droite a grignoté une partie de son retard pour n’être aujourd’hui qu’à 6,5% de son rival. Ce mardi 5 avril, il gagne 0,5% pour revenir à 18%, preuve que ses derniers discours ont eu un écho auprès des électeurs. Sa place sur le podium du premier tour n’est pourtant pas garantie : Jean-Luc Mélenchon continue de surfer sur la vague de la popularité. Le candidat de la France insoumise est ce soir à 16% (+0,5%). Le 17 mars dernier, soit avant le premier débat, il ne récoltait que 10,5% des intentions de vote au premier tour. Lui aussi peut rêver d’une qualification pour le second tour de la présidentielle.

Lire aussi > Présidentielle française : le résumé du débat inédit entre les 11 candidats

Pour Benoît Hamon, en revanche, l’heure de la soupe à la grimace semble avoir sonnée. Il passe ce mardi sous la barre symbolique des 10% (9,5%, -0,5%) et ceux qui annoncent voter pour lui ne sont sûrs de leur choix qu’à 59%, le plus petit total des cinq candidats.  Parmi les « petits » candidats, à noter la stabilité de Nicolas Dupont-Aignan à 4,5% (=), la progression de Philippe Poutou (1%, +0,5%) et l’érosion de François Asselineau qui revient à zéro (-0,5%).

CIM Internet