Paris Match Belgique

Élections 2020 : Qui est Andrew Yang, candidat américain soutenu par Elon Musk ?

andrew yang

Andrew Yang, le 9 août 2019. | © ALEX EDELMAN / AFP

Politique

Défenseur d’un revenu universel, le candidat démocrate Andrew Yang surprend avec un programme très concret et des propositions aussi sérieuses qu’inédites.

Il n’est pas le plus connu des candidats démocrates, mais il a reçu un soutien de taille. Samedi 10 août, Elon Musk a déclaré sur Twitter qu’il se rangeait derrière Andrew Yang, avant de donner une raison plutôt décalée : « Il serait notre premier président ouvertement gothique. Je pense que c’est très important. » Comme l’explique Business Insider, le patron de Tesla et de Space X fait ainsi référence à une interview datant d’avril dans laquelle le Démocrate a prétendu qu’il était une fois un membre de la contre-culture. Cependant, le soutien du fantasque entrepreneur ne se résume pas au style (révolu) du candidat américain.

Revenu universel, une nécessité pour Elon Musk

Avocat devenu entrepreneur high-tech, ce natif de New York est l’un des premiers candidats à être entré dans la course à l’investiture démocrate. Créateur du fonds d’investissement dans le domaine de la tech Venture For America, il veut faire la différence à gauche avec un programme radical et parfois original. Inconnu du grand public – et sans grande chance d’être élu -, cet outsider a bâti son programme autour d’une promesse phare : le revenu universel de base, versé tous les mois à tous les Américains de plus de 18 ans, sans conditions de revenus. Une idée controversée aux États-Unis, même si elle a reçu le soutien de plusieurs personnalités influentes. C’est le cas de Martin Luther King en 1967, rappelle le Time. Le pasteur et militant des droits civiques était « convaincu que la plus simple des approches sera la plus efficace –le remède contre la pauvreté est de l’abolir directement avec une mesure amplement débattue: un revenu garanti. » Plus récemment, Mark Zuckerberg estimait qu’un revenu universel de base « permettrait à chacun d’essayer de développer de nouvelles idées tout en gardant un filet de sécurité », indique Slate. Elon Musk est du même avis. En 2017, le patron de Tesla jugeait un tel dispositif « nécessaire«  pour accompagner les progrès de la robotique et de l’intelligence artificielle.

Lire aussi > Présidentielle US : Qui veut battre Donald Trump en 2020 ?

Pour financer ce revenu mensuel de 1000 $, Andrew Yang vise les impôts prélevés auprès des entreprises profitant de l’automatisation et de l’intelligence artificielle, qui menacent selon lui les travailleurs. Il promet également que cet argent va changer la face des États-Unis, en dopant son économie de « 13% », chiffre-t-il.

andrew yang
© Jim WATSON / AFP

Propositions concrètes et farfelues

Alors que la plupart des autres Démocrates se cantonnent aux grands discours d’intention, Andrew Yang présente des propositions extrêmement concrètes dans son programme. Outre le revenu universel, qu’il nomme « dividende de la liberté », ce fils d’immigrés taïwanais préconise un capitalisme centré sur l’humain et un accès aux soins de santé pour tous. Il souhaite également taxer les nouvelles technologies – robots, software et intelligence artificielle, pour anticiper leur impact sur le marché du travail. Elles « ont déjà détruit plus de 4 millions d’emplois aux États-Unis et, dans les 5 à 10 prochaines années, ils en élimineront des millions d’autres. Un tiers des travailleurs américains sont menacés d’un chômage permanent. Et cette fois, les emplois ne reviendront pas », peut-on lire sur son site de campagne.

Le candidat démocrate présente également des objectifs inédits, tels que la législation du cannabis au niveau fédéral, l’âge du vote à 16 ans ou encore la protection des enfants des smartphones en créant un « ministère de l’Économie de l’attention ».

S’il est toujours bien loin derrière Joe Biden, le favori, Andrew Yang a récemment grimpé à 2% dans les sondages, grâce notamment à l’effet tremplin des réseaux sociaux. Réunis sous l’appellation « Yang Gang », ses supporters en ligne inondent des sites comme Reddit, Twitter ou 4chan d’images du candidat. Avec le récent soutien d’Elon Musk, concrétisé sous le hashtag #ElonForYang, sa visibilité en ligne risque encore d’augmenter. Ce progrès dans les sondages a permis à l’entrepreneur de se qualifier pour le prochain débat des Démocrates, en septembre.

CIM Internet