Paris Match Belgique

La détention illimitée d’enfants migrants, bientôt possible aux États-Unis

détention enfants migrants

Image d'illustration. | © Brendan Smialowski / AFP

Politique

Les enfants migrants et leurs familles devront rester dans les centres de détention « aussi longtemps que nécessaire ».

Avant, maintenir les enfants migrants en détention pendant plus de 20 jours était interdit. Mais ça, c’était avant. Mercredi, le gouvernement de Donald Trump a annoncé son intention de durcir sa politique d’immigration clandestine en instaurant une nouvelle loi qui permettrait aux autorités fédérales de retenir les détenus mineurs et leurs familles pour une durée indéterminée (et illimitée).

Fermeté maximale

La décision judiciaire baptisée « Flores » instaurée en 1997 – qui imposait aux autorités de libérer les enfants après 20 jours de détention – sera rayée au profit d’une règle qui devrait être mise en oeuvre sous 60 jours, rapporte l’AFP. Une mesure cruciale, estime l’administration Trump, afin de stopper l’immigration à la frontière sud-ouest des États-Unis. « Cette règle permet au gouvernement fédéral de renforcer sa politique migratoire comme elle a été adoptée par le Congrès », a déclaré le Secrétaire par interim de la Sécurité intérieure, Kevin K. McAleenan dans un communiqué relayé par le New York Times. Un document dans lequel il décrit cette nouvelle règle comme « primordiale » pour maintenir « l’intégrité du système de l’immigration ».

Lire aussi > Comparer les migrants à des criminels : La vidéo de Donald Trump fait polémique

La réforme, qui risque de se frotter à la contestation judiciaire, donnera le pouvoir au gouvernement « d’envoyer les familles qui se font arrêter illégalement à la frontière dans un centre résidentiel familial aussi longtemps que nécessaire, en attendant que leur cas d’immigration soit réglé », précise le NYT. Mais vise également à « s’assurer que les familles étrangères puissent être ensemble pendant les formalités migratoires », assure la Maison Blanche.

centres détention migrants
Depuis plusieurs mois, la frontière mexicaine connaît un afflux massif de migrants, avec 144 000 personnes arrêtées par la police rien qu’au mois de mai. © MARIO TAMA / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

Lire aussi > États-Unis : Les terribles dessins d’enfants migrants détenus à la frontière


En juin dernier, l’organisation Human Rights Watch publiait un rapport sur les conditions de détention des migrants, et en particulier des enfants, dans les prisons frontalières américaines et exhortait le congrès américain à mettre fin « aux conditions abusives de détention ». Depuis plusieurs mois, la frontière mexicaine connaît un afflux massif de migrants, avec 144 000 personnes arrêtées par la police rien qu’au mois de mai. Le 7 juillet, le président républicain Donald Trump déclarait vouloir ouvrir certains des centres de détention – critiqués pour leur surpopulation – à la presse.

CIM Internet