Paris Match Belgique

Furieux, Hugh Grant démolit Boris Johnson dans un tweet magnifique

hugh grant

Le comédien britannique n'est pas un grand fan de son nouveau Premier ministre. | © Dave Winter / Icon Sport.

Politique

L’acteur a vivement réagi sur Twitter à la décision du Premier ministre de suspendre le Parlement jusqu’au 14 octobre.

L’acteur Hugh Grant, connu pour ses rôles dans des comédies romantiques comme Coup de foudre à Notting Hill, s’en est violemment pris au Premier ministre britannique Boris Johnson et à sa décision de suspendre le Parlement jusqu’au 14 octobre.

Lire aussi > La fresque anti-Brexit de Banksy a mystérieusement disparu (et les Anglais sont dépités)

« Vous ne fouterez pas en l’air le futur de mes enfants », a écrit sur son compte Twitter le comédien. « Vous ne détruirez pas les paix pour lesquelles mon grand-père a combattu pendant deux guerres mondiales. Va te faire foutre, foutu jouet de bain en caoutchouc opportuniste. Le Royaume-Uni est révolté par ton comportement et celui de ton petit gang de préfets masturbateurs ».

Quitter l’Union européenne « coûte que coûte »

Le Premier ministre a en effet annoncé mercredi que les travaux du Parlement seraient suspendus la deuxième semaine de septembre et jusqu’au 14 octobre, soit deux semaines avant la date prévue du Brexit, et ce afin de retarder une éventuelle tentative des députés de voter des textes empêchant un Brexit sans accord avec l’Union européenne.

L’opposition a ainsi dénoncé une manœuvre « antidémocratique » de la part de Boris Johnson, qui s’est dit prêt à quitter l’Union Européenne « coûte que coûte » fin octobre, même sans accord de sortie.

Lire aussi > Avec le Brexit, les États-Unis en profitent pour se rapprocher du Royaume-Uni

Donald Trump a apporté son soutien à la décision du Premier ministre britannique. « Boris est exactement ce que le Royaume-Uni attendait, et prouvera que c’est un grand homme ! », a déclaré le président américain sur Twitter.

Une pétition contre la décision de Boris Johnson a dépassé ce jeudi les 1,4 millions de signatures, selon le site officiel où elles sont comptabilisées. Ce texte exige que « le Parlement ne soit ni suspendu ni dissous à moins que et jusqu’à ce que » le Brexit ait été reporté ou annulé.

CIM Internet