Paris Match Belgique

« Le mois de septembre sera décisif à Hong Kong »

hong kong

Les manifestatans à Hong Kong. | © AFP

Politique

Denise Ho, chanteuse et figure de la contestation, craint l’escalade des événements à la veille de la fête nationale chinoise.

 

La chanteuse et figure de la contestation hongkongaise Denise Ho s’est inquiétée dimanche d’une escalade de la situation à Hong Kong durant le mois de septembre, à l’aune de la fête nationale chinoise célébrée le 1er octobre. « Ce n’est pas seulement le combat d’une population contre le gouvernement de Hong Kong et contre le gouvernement communiste. C’est un combat de dimension mondiale », a-t-elle déclaré lors d’une conférence à Sydney, en Australie.

Lire aussi > La tension monte à Hong Kong, la police utilise un liquide bleu controversé

Un mouvement de désobéissance civile s’est déclenché au mois de juin à Hong Kong, mobilisant des millions de manifestants. La population rejette un projet de loi d’extradition vers la Chine, qui risque selon les opposants de supprimer le pare-feu qui les protège de l’ingérence du gouvernement chinois. « Les choses ont tellement changé en deux mois et demi », a déclaré Denise Ho devant une salle comble composée de nombreux Hongkongais. « Si aujourd’hui le mouvement est marqué par une extrême violence, tout cela a débuté d’une protestation largement pacifique ».

hong kong
Les affrontements se font de plus en plus violents. ©AFP

Six personnes ont jusqu’ici perdu la vie en lien avec les protestations, a souligné la chanteuse de 42 ans, qui s’est fait connaître lors du mouvement prodémocratie de l’automne 2014 dans le territoire, la « révolte des parapluies ». « Nous sommes devenus un état policier, avec des forces de l’ordre qui peuvent faire tout ce qu’elles veulent et un gouvernement qui se range derrière la police », a poursuivi Denise Ho, étayant ses propos d’images d’arrestations arbitraires et de brutalités policières effrayantes.

Elle a salué le courage d’une jeunesse « incroyablement intelligente ». « Hong Kong n’est pas particulièrement réputé pour son caractère militant, et pourtant la jeune génération se bat pour son futur » Une vigueur que ce mouvement spontané tire d’Internet, selon l’activiste. Les stratégies sont débattues en ligne et soumises au vote du public avant d’être traduites en actions sur le terrain. Le rôle des artistes est également crucial dans un monde de censure et d’intimidations, a relevé Mme Ho. « Les arts, la musique, le cinéma sont des lieux où le combat peut se poursuivre. Ils (les autorités, NdlR) peuvent vous bannir du pays, mais ils ne peuvent pas contrôler votre pensée ».

« Que va-t-il se passer au cours des prochaines semaines? Personne ne peut le dire », s’est-elle inquiétée. « Nous ne sommes pas des émeutiers, mais demandons simplement que nos droits soient maintenus ».

Avec Belga

CIM Internet