Paris Match Belgique

Donald Trump présente une carte corrigée au feutre pour coller à son erreur

donald trump

Donald Trump, le 4 septembre 2019 à Washington. | © Pete Marovich / Pool via CNP | usage worldwide

Politique

Donald Trump, qui a affirmé à tort que l’ouragan Dorian allait toucher l’Alabama, s’est arrangé avec la vérité : sur la carte montrée à la Maison-Blanche, la trajectoire de l’ouragan a été modifiée… au feutre.

Depuis quelques jours, les États-Unis sont en alerte avant l’arrivée de l’ouragan Dorian. Les services météorologiques ont dressé une carte de la trajectoire du phénomène, passé de niveau 5 à 4 après son passage mortel sur les Bahamas. Donald Trump a montré cette carte mercredi dans le Bureau ovale, mais l’a… adaptée. On peut voir qu’un tracé a été ajouté au feutre, prolongeant le spectre de l’ouragan jusqu’en Alabama, où le président américain s’évertue à dire que Dorian va frapper, même si toutes les autorités l’ont contredit. Une façon pour le milliardaire de garder la face après ses tweets alarmistes. « En plus de la Floride, la Caroline du Sud, la Caroline du Nord, la Géorgie et l’Alabama vont probablement être frappés (bien) plus durement que prévu. Ça ressemble à un des plus grands ouragans de l’histoire. Déjà catégorie 5. FAITES ATTENTION! QUE DIEU BÉNISSE TOUT LE MONDE ! », avait-il écrit dimanche. Vingt minutes plus tard, les services météorologiques de Birmingham, dans l’Alabama, avaient écrit sur Twitter, corrigeant la fake news présidentielle : « L’Alabama ne sera PAS touché par #Dorian. Nous répétons, aucun impact de l’Ouragan Dorian ne sera ressenti en Alabama. Le système restera trop à l’est. »

 

 

« Je ne sais pas, je ne sais pas », a-t-il répondu aux journalistes lui demandant si l’ajout de l’Alabama avait été fait au marqueur indélébile sur cette carte datant du 29 août. « Je sais que l’Alabama se trouvait dans la prévision d’origine. Ils pensaient qu’il serait touché, en partie. Nous avons une meilleure carte que celle-ci qui sera présentée, avec beaucoup de lignes directes, beaucoup de modèles – chaque ligne étant un modèle – et ils allaient être frappés assez durement. Dans tous les cas, l’Alabama était frappé, sinon certainement, parfois assez sévèrement », a complété le président, selon Politico. « Ils avaient en fait donné une probabilité de 95%, s’est-il justifié. Il s’est avéré que ce n’est pas arrivé. C’est arrivé jusqu’aux côtes, mais l’Alabama a été touché très durement, aurait été touché très durement. »

« J’accepte les excuses des Fake News! »

Face aux tweets moqueurs, Donald Trump a publié mercredi soir une des premières cartes prévisionnelles montrant « les premières étapes » de l’ouragan Dorian : « Comme vous pouvez le voir, presque tous les modèles prévoyaient qu’il passe par la Floride, touchant aussi la Géorgie et l’Alabama. J’accepte les excuses des Fake News ! », a-t-il ajouté en légende de l’image montrant en effet quelques traits légers traits passant sur l’Alabama -une toute petite fraction par rapport à ceux passant sur les Bahamas. La carte date du 28 août, peut-on voir. « Si quoi que ce soit sur ce graphique provoque de la confusion, ignorez-le entièrement », est-il précisé.


Lundi, Donald Trump s’était attaqué ABC News, ne supportant pas que la chaîne relève les contradictions entre ses déclarations et le correctif des services météorologiques de Birmingham  : « Un reportage tellement bidon sur l’ouragan par le journaliste petite nature @jonkarl de @ABCWorldNews. J’ai suggéré hier à la FEMA que, en plus de la Floride, la Géorgie, la Caroline du Sud et la Caroline du Nord, l’Alabama pourrait aussi entrer en jeu, ce qui ETAIT vrai. Ils en ont fait tout un plat alors que, en réalité, selon certains scénarios originaux, il était véritablement correct que l’Alabama reçoive quelques ‘dégâts’. Toujours bien d’être préparé! Mais les Fake News ne veulent que rabaisser et minimiser. Ils n’ont pas diffusé ma phrase ou déclaration complète. Mauvaises personnes ! »

 

CIM Internet