Paris Match Belgique

Touché coulé : déploiement maritime US vers la Corée, Pyongyang « prête pour la guerre »

Fini de rire pour Kim Jong Un ! | © Belga

Politique

La Corée du Nord a promis mardi de répondre à l’envoi « insensé » d’un groupe aéronaval américain vers la péninsule coréenne.
Pyongyang a averti qu’elle était prête pour la « guerre » alors que la tension monte encore d’un cran dans la région. « Le déploiement insensé américain pour envahir la RPDK (République populaire démocratique de Corée, ndlr) a atteint une phase préoccupante », a déclaré un porte-parole du ministère nord-coréen des Affaires étrangères cité par l’agence officielle KCNA, dans un premier commentaire du régime de Pyongyang après l’annonce par Washington de l’envoi vers la péninsule coréenne du porte-avions USS Carl Vinson et sa flotte.

Lire aussi : Lancer de missiles US en Syrie : pourquoi c’est catastrophique

Action unilatérale des USA

« La République Populaire démocratique de Corée est prête à réagir, quel que soit le type de guerre voulu par les Etats-Unis« , a-t-il ajouté. Le président Donald Trump a récemment demandé à ses conseillers de lui préparer toute la gamme des options possibles pour faire pression sur le régime de Pyongyang et l’obliger à interrompre son programme d’armement nucléaire, a-t-on appris de source officielle dimanche. Il a même menacé d’une action unilatérale américaine contre la Corée du Nord si la Chine ne réussissait pas à faire entendre raison à son turbulent voisin. Mais cette réponse nord-coréenne mardi suggère que le régime de Kim Jong-Un n’entend pas changer d’attitude: « Nous prendrons les mesures de contre-attaque les plus fermes contre les provocateurs, afin de nous défendre par la voie des armes« , a ainsi précisé le porte-parole du chef de la diplomatie de Pyongyang, toujours cité par KCNA.

Lire aussi : AIEA : le programme nucléaire nord-coréen dans une « nouvelle phase »

 

La Corée du Nord est sur les dents © Belga

Test nucléaire imminent

Les spéculations s’emballent actuellement sur un test nucléaire imminent de la part de la Corée du Nord, alors que le régime de Pyongyang s’apprête à célébrer samedi le 105e anniversaire de son fondateur. De fait, ces cérémonies sont souvent le prétexte à un déploiement de forces militaires. La Corée du Nord a d’ores et déjà mené cinq essais nucléaires, dont deux en 2016.

  • Avec Belga
CIM Internet