Paris Match Belgique

Et si Emmanuel Macron échouait le 7 mai

S'il échoue, Emmanuel Macron "ne sera plus dans la vie politique dans vingt ans". | © AFP PHOTO / PASCAL POCHARD-CASABIANCA

Politique

S’il perd la présidentielle, il ne misera pas sur les législatives.

Emmanuel Macron, candidat à la présidentielle et fondateur du mouvement En Marche!, ne sera pas candidat les 11 et 18 juin prochains, s’il échoue le 7 mai, confie-t-il dans un entretien au «Parisien» ce mercredi 12 avril.

À la question, « si vous perdez, comment voyez-vous votre avenir ? » posée par une lectrice du quotidien, Emmanuel Macron répond : « Je resterai dans la vie politique. J’y resterai un temps. Le temps de ce que j’estime être la mission qui est la mienne ». « Mais je ne serai plus dans la vie politique dans vingt ans. Je ne me présenterai pas aux élections législatives parce que ce n’est pas mon souhait. Mais je continuerai à présider En Marche! et je défendrai les couleurs des candidats aux législatives dans toutes les circonscriptions », poursuit l’ancien ministre de l’Économie de François Hollande.

Lire aussi : Sondage présidentielle française : la dynamique Emmanuel Macron

Emmanuel Macron a dévoilé la semaine dernière les premiers candidats investis par son mouvement en vue des législatives. « Les premiers ont été investis (jeudi), ils sont là au premier rang », avait-il annoncé lors de «L’Émission politique» le soir-même sur France 2, alors que le mouvement a fêté son premier anniversaire le 6 avril.

« Une variété française » investie pour les législatives

Parmi eux, l’ex-ministre a cité l’ancien patron du Raid, Jean- Michel Fauvergue, qui n’aura selon lui « rien à envier à Eric Ciotti pour parler des questions de sécurité ». « Vous avez un grand universitaire sociologue, un directrice adjointe d’un centre hospitalier à Toulouse, un agriculteur de la Creuse, une avocate de la région Ile-de-France, une directrice des ressources humaines », a-t-il ajouté en présentant ce qu’il qualifie « une variété française ».

Lire aussi : Emmanuel Macron : un programme flou tout en mysticisme

Quatorze candidats aux législatives étaient présents dans le public du programme politique de France 2, selon l’entourage d’Emmanuel Macron, qui a précisé que « plusieurs centaines » ont été investies pour le moment, sur les 577 sièges de l’Assemblée nationale.

CIM Internet