Paris Match Belgique

Élection présidentielle française : Emmanuel Macron qualifié au second tour face à Marine Le Pen

Les deux candidats se sont imposés pour le second tour. | © Belga

Politique

Les premiers résultats sont tombés : avec 23.38% de votes, Emmanuel Macron serait certain de passer au second tour. Marine Le Pen sera au second tour avec 21,6 %

Selon l’estimation Ifop-Fiducial pour Paris Match, CNews et Sud-Radio, Emmanuel Macron est en tête du premier tour de l’élection présidentielle avec 23,3% des suffrages. Marine Le Pen se qualifie, avec 21,6%. Suivent François Fillon et Jean-Luc Mélenchon à 20,1%. Le socialiste Benoît Hamon ne réunirait que 6,3% des suffrages, devant Nicolas Dupont-Aignan, à 4,6%.

La fin de journée avait déjà un petit quelque chose de spécial : avec un taux de participation de 77% à 17 heures (sur 47 millions d’électeurs), les Français ont démontré leur intérêt, voire leur engagement pour cette campagne particulièrement agitée médiatiquement. Et tout s’est joué dans un mouchoir de poche, trois candidats ayant joué des coudes dans les derniers instants.

Notre dossier spécial sur les élections françaises de 2017

Les vainqueurs de la course

Celui qui a terminé grand favori lors de notre dernier sondage de la présidentielle en temps réel réalisé par l’Ifop pour Paris Match, se serait imposé en grand vainqueur de ce premier tour avec 23,8% de votes. Le représentant d’En Marche ! a réalisé une campagne avec un taux d’engagement particulièrement constant, restant longtemps en tête aux côtés de Marine Le Pen, du Front national. Malgré de petites faiblesses en fin de course, le candidat centriste aurait finalement su mobiliser les électeurs en ce jour de vote.

21,6 %. Un chiffre attendu – et craint à la fois. Pour la seconde fois en quinze ans, le Front National tire son épingle du jeu présidentiel. Le pari serait donc presque réussi pour Marine Le Pen, qui mène une entreprise de dédiabolisation de son parti depuis plusieurs années : une partie des votants a été séduite par le programme de la candidate du Frexit, du Made in France et de la lutte contre l’immigration.

Lire aussi > Présidentielle française : quels mots pour l’égalité entre les sexes ?

Ceux qui ne passent pas

François Fillon manque tout juste le second tour, avec 20,3% des voix. Les Français semblent ainsi avoir tenu compte des accusations du Canard enchainé, qui dévoilait en janvier dernier que le candidat des Républicains avait profité de sa position pour employer sa femme, Penelope Fillon, comme attachée parlementaire, détournant ainsi des centaines de milliers d’euros.

Soutenu par de nombreuses stars américaines, Jean-Luc Mélenchon aura marqué cette campagne présidentielle française par ses discours enflammés, des attaques dirigées contre les autres candidats et surtout, un taux d’adhésion à ses propositions qui dépassait les attentes de beaucoup – dont lui, très certainement. Longtemps au coude à coude avec François Fillon durant la fin de la campagne, l’insoumis a finalement failli à s’imposer face aux trois autres candidats, avec 19,6% de voix. Aujourd’hui, « la force du peuple » n’aura pas été avec lui.

Lire aussi : Présidentielle française : toutes ces stars qui ont voté

Le représentant du parti socialiste français est finalement le grand perdant de cet élection. Plus discret depuis le grand débat sur TF1, sa cote de popularité était en chute libre ces dernières semaines, l’éliminant presque de facto de la course finale. Avec une personnalité plus discrète que les autres candidats, il a également souffert du quinquenat de François Hollande et d’un programme souvent pointé du doigt comme plus léger que ses concurrents.

CIM Internet