Paris Match Belgique

Présidentielle française : Les politiques belges félicitent Macron et invitent à faire barrage à Marine Le Pen

Fervent soutien de Benoît Hamon, Elio Di Rupo a néanmoins appelé à voter pour Emmanuel Macron au second tour. | © Twitter @ElioDiRupo

Politique

Des libéraux aux socialistes, en passant par les humanistes, les politiques belges ont rapidement réagi à l’idée d’un second tour du couple Macron-Le Pen.

 

Il aura suffit de quelques minutes à peine aux politiques belges pour réagir à l’annonce des résultats du premier tour de la présidentielle française. Nombreux sont ceux, au gouvernement fédéral, qui ont partagé sur les réseaux sociaux leurs félicitations, leurs encouragements ou leurs mises en garde… à l’exception des Flamands, probablement occupés à se remettre des 10 miles d’Anvers, qui ont eu lieu ce dimanche 23 avril.

C’est ainsi, peut-être, pour représenter sa coalition que Charles Michel s’est exprimé en néerlandais, apportant son soutien à un « projet européen optimiste et tourné vers l’avenir ». Il est suivi sur Twitter par le Ministre des affaires étrangères Didier Reyners, qui salue ce « barrage à l’extrême-droite », désormais représenté par Emmanuel Macron.

Certains étaient même aux premières loges, comme le Ministre des classes moyennes et de l’intégration sociale, le MR Willy Borsus. À Paris dimanche soir, il a ajouté à son tweet une photo de la liesse au QG d’Emmanuel Macron ce soir-là et a félicité le Français avec force d’adjectifs.

Tous semblent soutenir désormais la candidature d’Emmanuel Macron face à Marine Le Pen. L’humaniste Benoit Lutgen célèbre ainsi également l’instigateur d’En Marche ! avec un tweet enthousiaste : « Félicitations Emmanuel Macron ! En Marche pour un projet équilibré, mobilisateur et démocratique », a-t-il immédiatement réagi. Sa collègue Joëlle Milquet a quant à elle insisté sur les similiutudes entre le parti du candidat français et le CDH.

Même son de cloche du côté du compte Twitter de Céline Frémault, pour qui « la France démocrate s’est mise en Marche ».

Ravie de la victoire de #macron !!! Pour l’Europe avant tout et pour ses convictions proches des nôtres !

L’un des seuls Flamands à s’être exprimé tout de suite sur la toile, l’Open-VLD Philippe De Backer a félicité Emmanuel Macron, mettant en avant ses valeurs de liberté.

À gauche, malgré la cuisante défaite de Benoit Hamon, Elio Di Rupo invite désormais les démocrates français à contrer le Front national en votant pour En Marche ! et son candidat Emmanuel Macron.

Parmis les déçus, on compte le libéral Alain Destexhe, dont les félicitations à Macron sont tout de même accompagnées d’une petite pique à destination du quinquennat précédent. « Retour d’un scénario à la 2002…Félicitations à Macron dont on espère qu’il ne sera pas qu’une plus pâle copie de son prédécesseur en cas de victoire », a-t-il annoncé sur Facebook.

La cheffe de groupe Ecolo au Sénat, Zakia Khabatti, affiche quant à elle clairement son scepticisme, teinté de féminisme.

D’autres ont choisi de ne mentionner ni Macron ni Lepen, mais de féliciter les vaincus de ces élections présidentielles, comme le PTB. Son porte-parole et l’un de ses idéologues, David Pestiaux, a ainsi salué la performance de Jean-Luc Mélenchon, ajoutant à un premier tweet d’encouragement : « Le mouvement issu de campagne Mélenchon sera nécessaire pour vaincre tant l’autoritarisme des marchés que le nationalisme d’extrême-droite« .

CIM Internet