Paris Match Belgique

Présidentielle française : ces politiques qui appelent à voter Emmanuel Macron

Emmanuel Macron sera opposé à Marine Le Pen au second tour de la Présidentielle française. | © BELGA/PHOTOPQR/OUEST FRANCE

Politique

François Fillon, Benoît Hamon, Christian Estrosi, Manuel Valls… Suite aux qualifications au second tour de Marine Le Pen et Emmanuel Macron, ils ont été plusieurs a appelé à voter pour le candidat d’En Marche ! 

D’après des articles Paris Match France de Yannick Vely et Emilie Cabot, avec l’AFP

 

Figure de la droite, Christian Estrosi est le premier à appeler à voter pour Emmanuel Macron après l’élimination de François Fillon au premier tour de la présidentielle.

Il avait été sifflé lors des meetings de François Fillon à Toulon puis à Nice, coupable, aux yeux de certains supporters du candidat de la droite, d’avoir rencontré Emmanuel Macron en marge du déplacement de ce dernier dans sa ville de Nice. Ce dimanche, Christian Estrosi a été le premier leader de la droite à apporter son soutien franc et massif au leader d’En Marche, qui a terminé en tête du premier tour selon les estimations de l’Ifop.

Lire aussi > Qui est la plume d’Emmanuel Macron ?

François Fillon : « Je voterai en faveur d’Emmanuel Macron »

Le candidat de la droite François Fillon est incontestablement le grand perdant du premier tour de l’élection présidentielle, avec 20,1% des suffrages, selon nos estimations de l’Ifop. Il s’est prononcé clairement en faveur d’Emmanuel Macron, arrivé en tête du premier tour.
Tout en remerciant ses supporters qui l’ont soutenu et en rappelant les coups qu’il a reçus lors de la campagne, l’ancien Premier ministre a expliqué qu’il fallait voter pour le candidat d’En Marche !. « À l’occasion des élections législatives, ils auront la possibilité de faire entendre la voix de la droite et du centre. En attendant, il nous faut choisir : je ne le fais pas de guetter de coeur mais l’abstention n’est pas dans mes gênes. Le Front national a une histoire connue pour sa violence et son intolérance (…). Il n’y a pas d’autre choix : Je voterai en faveur d’Emmanuel Macron ».

© BELGA/AFP PHOTO/CHRISTOPHE ARCHAMBAULT

Par une déclaration, le Premier ministre Bernard Cazeneuve a appelé à voter en faveur d’Emmanuel Macron, arrivé en tête du premier tour de la présidentielle devant Marine Le Pen.

La présence au second tour du candidat du Front national quinze ans après le choc de 2001 appelle une position claire et forte de tous les Républicains, c’est pour cela que je les appelle à voter solennellement pour Emmanuel Macron au second tour de l’élection présidentielle.

Le Premier ministre Bernard Cazeneuve a sans surprise appelé à voter en faveur du candidat d’En Marche !, en tête du premier tour de la présidentielle. « La présence au second tour du candidat du Front national quinze ans après le choc de 2001 appelle une position claire et forte de tous les Républicains, c’est pour cela que je les appelle à voter solennellement pour Emmanuel Macron au second tour de l’élection présidentielle pour battre le Front national et faire échec à son projet funeste de régression de la France et de division des Français », a-t-il déclaré.

Valls soutient également Macron

Proche indéfectible de François Hollande, Bernard Cazeneuve avait fait part mardi de sa « disponibilité » pour la campagne des législatives, lors d’une réunion des députés PS, même s’il ne briguera pas lui-même de nouveau mandat de député. Le chef du gouvernement est prêt à jouer un rôle pour éviter une débâcle électorale qui accroîtrait les risques d’explosion du PS, alors que Benoît Hamon, le vainqueur de la primaire organisé par le Parti socialiste, n’est crédité que de 6,1% des voix. Après l’attentat de jeudi à Paris, Bernard Cazeneuve avait appelé « solennellement » les candidats à la « responsabilité », à être « collectivement à la hauteur » et aux « refus des postures ».

Par une déclaration sur Twitter, l’ancien Premier ministre Manuel Valls, qui avait déjà appelé à voter pour Emmanuel Macron au premier tour, a confirmé ce choix pour le second tour.

Anne Hidalgo appelle « sans ambiguïté » à voter Macron

La maire PS de Paris, soutien du candidat PS Benoît Hamon, a appelé à voter pour Emmanuel Macron au second tour de l’élection présidentielle. « J’appelle ce soir, sans ambiguïté et sans hésitation, à faire barrage au Front National et à voter au second tour pour Emmanuel Macron », indique la maire de Paris dans un message sur Facebook dimanche soir, ajoutant que « la présence du Front National au second tour de l’élection présidentielle est à mes yeux profondément inquiétante pour la République et pour la France ». Au soir du premier tour, Mme Hidalgo exprime par ailleurs sa « profonde déception, en ce que les idées social-démocrates et écologistes, incarnées avec courage par Benoît Hamon, n’ont recueilli qu’une minorité des suffrages ».

Et Hamon appelle à battre « le plus fortement possible » le Front national

Benoît Hamon a appelé dimanche à « battre le plus fortement et le plus puissamment possible » Marine Le Pen, en votant Emmanuel Macron au deuxième tour. Quelques minutes après 20 heures et les premières estimations donnant Emmanuel Macron et Marine Le Pen au second tour de la présidentielle, Benoît Hamon, candidat malheureux du Parti socialiste, s’est exprimé depuis La Mutualité. Il a admis une « sanction historique » pour son parti. « L’élimination de la gauche par l’extrême-droite pour la seconde fois en quinze ans n’est pas seulement une lourde défaite électorale , elle signe pour notre pays aussi une défaite morale », a-t-il poursuivi. « La gauche n’est pas morte », a-t-il déclaré. « Vous me l’avez dit, vous attendez une renaissance, ce soir elle est douloureuse, demain elle sera féconde. Je ne vous la promets pas je vous la demande ».

©BELGA/AFP PHOTO/PHILIPPE LOPEZ

J’appelle donc à battre le plus fortement et le plus puissamment possible le Front national, à battre l’extrême droite en votant pour Emmanuel Macron.

Lire aussi > La descente aux enfers de Benoît Hamon

Il a ensuite donné ses consignes de vote pour le second tour. « Il nous faut être à la hauteur du moment. J’appelle donc à battre le plus fortement et le plus puissamment possible le Front national, à battre l’extreme droite en votant pour Emmanuel Macron », a déclaré le socialiste. Il précise que « même si Emmanuel Macron n’appartient pas à la gauche et n’a pas vocation à la représenter  demain », Benoît Hamon « fait une distinction claire, totale entre un adversaire politique et une ennemie de la République ». Sa porte-parole Aurélie Filippetti a aussi jugé « indispensable » de « contrer la menace FN ».

CIM Internet