Paris Match Belgique

L’opposant russe Alexeï Navalny interpellé après des perquisitions

Alexeï Navalny

Alexeï Navalny. | © Mladen ANTONOV / AFP.

Politique

Peu de temps avant, l’opposant a diffusé une vidéo montrant la porte de son organisation, le Fonds de Lutte contre la Corruption, être forcée à la perceuse et à la scie électrique.

Le principal opposant au Kremlin Alexeï Navalny a été arrêté jeudi 26 décembre après de nouvelles perquisitions menées dans les locaux de son organisation anticorruption, a-t-on appris de son entourage.

Lire aussi > Homophobie : Les guitaristes de Rammstein s’embrassent à Moscou pour défier Poutine

« Alexeï a été interpellé par la force et emmené. Il n’a pas résisté », a indiqué sur Twitter sa porte-parole Kira Iarmych. Peu avant, l’opposant avait diffusé une vidéo montrant la porte de son organisation, le Fonds de Lutte contre la Corruption, être forcée à la perceuse et à la scie électrique.

« Ils ont choisi jeudi exprès, car Alexeï devait s’exprimer aujourd’hui » sur sa chaîne en ligne, a-t-elle ajouté. Les autorités n’ont pas communiqué sur le sujet dans l’immédiat.

Alexeï Navalny, qui a multiplié les courts séjours en prison ces dernières années, a ironisé dans une vidéo avant son interpellation sur ces nouvelles fouilles, souhaitant aux spectateurs une bonne année avec le sourire et en compagnie des membres de son organisation.

Classé comme « agent de l’étranger »

Le Fonds de Lutte contre la Corruption, à l’origine de nombreuses enquêtes dénonçant les malversations et le train de vie des élites russes, a été classé cette année comme « agent de l’étranger ». Il a déjà été visé par deux vagues massives de perquisitions dans tout le pays en septembre et octobre en raison d’une enquête ouverte pour « blanchiment d’argent » et a vu ses comptes bancaires gelés.

Mardi et mercredi, Alexeï Navalny s’était insurgé sur les réseaux sociaux de « l’enlèvement » d’un de ses collaborateurs, Rouslan Chaveddinov, 23 ans, également interpellé après une perquisition et immédiatement envoyé dans l’Arctique pour y faire son service militaire d’un an.

Lire aussi > Telegram, l’application russe qui défie Poutine et arrange Daesh

Pour les partisans de Navalny, les poursuites visant son organisation sont politiques, les autorités russes ayant déclenché leur enquête pour « blanchiment » contre le FBK au plus fort de la contestation de l’été dernier à Moscou.

Avec Belga

CIM Internet