Paris Match Belgique

Le Brésil fustige Emmanuel Macron et Greta Thunberg sur les incendies en Australie

Jair Bolsonaro

Jair Bolsonaro. | © EVARISTO SA / AFP

Politique

Jair Bolsonaro et le chef de son gouvernement ont pointé du doigt le « silence » du président français et de la militante écolo sur les incendies qui ravagent le sud-est de l’Australie.

 

La brouille entre le Brésil et la France n’est pas finie. Plus de quatre mois après avoir critiqué la « mentalité colonialiste » d’Emmanuel Macron sur les incendies en Amazonie, largement dus à la déforestation galopante, Jair Bolsonaro s’attaque une nouvelle fois au président français. Cette fois-ci, c’est son « silence » que lui et le chef de son gouvernement critiquent face aux feux meurtriers qui touchent l’Australie depuis septembre.

Lire aussi > Le ministre brésilien de l’Environnement se moque de la COP25 avec un gros steak

« Le monde regrette les incendies et les morts en Australie. Ici au Brésil on a du mal à comprendre le silence d’Emmanuel Macron. Des réactions différentes quand il s’agit du Brésil… Vraie préoccupation avec l’environnement ou idéologie socialiste… ? » a dénoncé Onyx Lorenzoni, chef de la Maison civile et à ce titre équivalent de chef du gouvernement dans une série de tweets en français. « Macron a attaqué le Brésil avec des fausses nouvelles car ici le Président Bolsonaro ne se soumet pas aux idées socialistes », a-t-il écrit dans un autre tweet.

Mercredi, il avait déjà dénoncé le « silence assourdissant de Macron et de l »Europe verte’ » sur les incendies en Australie.

Jeudi soir, Jair Bolsonaro a emboîté le pas du chef de son gouvernement, lors d’un direct sur Facebook, faisant mine de s’interroger : « Macron a dit quelque chose jusqu’ici ? Il a parlé de remettre en question la souveraineté de l’Australie ? » Au moment des feux en Amazonie, le président brésilien n’avait eu de cesse d’affirmer la souveraineté du Brésil sur l’Amazonie après que Emmanuel Macron eut critiqué le manque de réactivité du Brésil face à la destruction de régions entières de la plus grande forêt tropicale de la planète.

Dans son direct sur Facebook, le président climatosceptique a visé la jeune militante suédoise Greta Thunberg, qu’il a récemment qualifiée de « gamine », se demandant si « elle aussi a dit quelque chose ».

La cause des incendies en Australie

Depuis le mois de septembre, les incendies ravagent le sud-est de l’Australie, obligeant des villes entières à évacuer et tuant au moins une quinzaine de personnes. Si les feux de brousse ne sont pas rares en cette saison, ils sont favorisés cette année par des conditions climatiques extrêmes : une sécheresse précoce, des vents violents et une chaleur record.

Lire aussi > Feux de forêt en Australie : les impressionnantes images des glaciers de Nouvelle-Zélande devenus marrons

Selon la communauté scientifique, le réchauffement climatique est la cause principale de ces incendies aux « effets dévastateurs sur la santé humaine ». Fait rare, le premier ministre australien Scott Morrison, fervent défenseur de l’industrie minière, a reconnu la responsabilité de ce dernier, mais n’a annoncé aucune mesure écologique.

CIM Internet