Paris Match Belgique

Impeachment : La conseillère de Trump cite Martin Luther King pour le défendre

kellyanne conway

Kellyanne Conway, le 16 janvier 2020. | © NICHOLAS KAMM / AFP

Politique

Alors que le procès historique en destitution du président des États-Unis vient de débuter, la conseillère de Donald Trump, Kellyanne Conway, pense que Martin Luther King aurait été contre l’impeachment et compare les deux hommes. 

Chaque année, c’est la même rengaine. Le troisième lundi du mois de janvier, les Américains célèbrent Martin Luther King, et, pour l’occasion, certaines personnalités politiques n’hésitent pas à se réapproprier son message. C’est le cas notamment de Kellyanne Conway. Lundi, la conseillère de Donald Trump a suggéré que le grand défenseur des droits civiques assassiné en 1968 aurait été opposé à la procédure de destitution dont fait l’objet le président américain.

Le locataire de la Maison Blanche « est d’accord avec de nombreuses choses pour lesquelles le Dr Martin Luther King s’est battu, y compris l’unité et l’égalité », a déclaré la Républicaine au micro de NBC News, avant d’évoquer la procédure de destitution qu’elle juge « honteuse ». « J’ai gardé mon opinion là-dessus pendant longtemps, mais quand vous voyez les articles de mise en accusation, je ne pense pas que cela fasse partie de la vision de Martin Luther King, que les Américains soient ainsi traînés dans un processus où le président ne sera pas démis de ses fonctions, et n’est accusé ni de corruption, ni d’extorsion, ni de délits graves ou d’infractions mineures », a-t-elle poursuivi, avant de conclure : « Je pense que quiconque se soucie ‘et la justice pour tous’ ici appréciera le fait que le président aura désormais une défense complète sur les faits. » Sans surprise, les déclarations de Kellyanne Conway a été vivement critiquée sur les réseaux sociaux.

Lire aussi > Avec cette vidéo anti-Trump, des Républicains ciblent les électeurs évangéliques [VIDÉO]

Le message de Donald Trump

Lundi, Donald Trump a également adressé un message à propos du Martin Luther King Day, jugeant « tellement approprié » qu’il tombe cette année le jour du troisième anniversaire de son investiture. Ses opposants ont rapidement pointé l’égocentrisme du président des États-Unis. L’un d’entre eux a également voulu rappeler qu’en 1973, moins de cinq ans après la mort du célèbre militant des droits civiques, Trump et son père étaient poursuivis en justice pour discrimination raciale après avoir refusé de louer des appartements à des personnes noires. « Maintenant que disiez-vous à propos de Martin Luther King ? »

CIM Internet