Paris Match Belgique

Sondage présidentielle française : Participation en recul chez les pro-Fillon et les pro-Mélenchon

Les partisans de François Fillon, le 5 mars 2017, place du Trocadero à Paris. | © BELGA/Cedric Bufkens/Wostok Press/Maxppp France

Politique

L’intention de participation est en baisse sensible chez les électeurs de Jean-Luc Mélenchon et de François Fillon, selon notre sondage quotidien Ifop-Fiducial pour Paris Match, CNews et Sud-Radio.

 

Sept points de moins en trois jours : l’indice de participation des électeurs de François Fillon et Jean-Luc Mélenchon fléchit dans notre sondage quotidien Ifop-Fiducial pour Paris Match, CNews et Sud-Radio. Alors qu’au lendemain du premier tour de la présidentielle française, 78% des sondés ayant voté Fillon affirmaient avoir l’intention de participer, ils ne sont plus que 71% ce mercredi 26 avril. Chez ceux qui ont glissé un bulletin Mélenchon dans l’urne, la participation est plus faible et le mouvement est identique : 64% se déclaraient prêts à se rendre aux urnes lundi, contre 57% seulement ce mercredi. Les électeurs de Benoît Hamon sont moins touchés : ils sont 72% à avoir l’intention de voter le 7 mai, contre 75% lundi.

Jean-Luc Mélenchon et ses partisans, place de la République à Paris en mars 2017. ©BELGA/PHOTOPQR/OUEST FRANCE

Retrouvez notre dossier spécial sur les élections françaises

Selon l’Ifop, 28% de l’ensemble des sondés (+1) choisiraient l’abstention. Ce niveau est considérablement plus élevé que les niveaux d’abstention lors de présidentielles précédentes. En 2012, l’abstention au second tour avait été de 19,65%. Pour prendre un autre exemple, peut-être plus comparable : en 2002, pour le duel entre le président sortant Jacques Chirac et le candidat du Front national Jean-Marie Le Pen, l’abstention avait été de 20,29%.

Lire aussi > Quinze ans plus tard, deuxième secousse du séisme Le Pen

Des reports de voix toujours largement favorables à Macron

Concernant les intentions de vote, l’Ifop indique une légère baisse pour Emmanuel Macron (-0,5), à 60,5% d’intentions de vote, contre 39,5% pour Marine Le Pen. La marge d’erreur est de 2,2 points pour ce sondage. Les reports de voix demeurent très favorables à Emmanuel Macron, qui remporte 47% des intentions de vote des électeurs de Jean-Luc Mélenchon, 43% de celles des électeurs de François Fillon et 81% de celles de ceux Benoît Hamon.

Exclusif : Faites votre analyse des discours des candidats avec « Le Poids des mots »

CIM Internet