Paris Match Belgique

Élections américaines : C’est quoi exactement un « caucus » ?

Les partisans sont prêts à tout pour faire gagner leur candidat

Les partisans sont prêts à tout pour faire gagner leur candidat. | © JIM WATSON / AFP

Politique

Le caucus de l’Iowa a fait beaucoup parlé de lui. À cause d’un problème informatique, les votes se sont fait attendre, provoquant les railleries du parti adverse. Mais au fait, c’est quoi un caucus ?
 
L’élection présidentielle aux États-Unis est une course de longue haleine. Avant même de briguer pour la Maison-Blanche, les partis politiques choisissent leurs propres candidats lors de primaires. Et le système n’est pas le même suivant les États.
Alors que la plus grande majorité organise des primaires « classiques », quelques États tiennent des « caucus ». Trois territoires américains – les Somoa américaines, les Îles Vierges américaines et Guam – utilisent également ce système.

Utilisé dans la langue anglaise depuis les années 1760, le caucus est une réunion de personnes du même parti politique. Alors que les républicains votent avec des bulletins secrets, qui seront par la suite envoyés et dépouillés au siège du parti de l’État, les démocrates ont un système plutôt étonnant. Oubliez les isoloirs et les urnes : dans un caucus, on vote à main levée.
Lire aussi > Pendant la galère du caucus de l’Iowa, Michael Bloomberg prépare « sa » primaire

Un vote qui laisse place à la discussion

Plus qu’un simple vote à main levée, les partisans d’un même parti se réunissent pour discuter ensemble pendant 30 minutes, que ce soit dans une école, une église, ou dans une bibliothèque publique. L’objectif est de convaincre son voisin de voter pour le candidat que l’on soutient. Après un premier vote, les participants dont le candidat n’a pas assez de voix pour être élu peuvent changer de choix. Un comptage final est alors effectué, et chaque circonscription rapporte ses chiffres au parti démocrate de l’État.

Dans l'Iowa, on a peut convaincre ses voisins de changer leur vote
Dans l’Iowa, on a peut convaincre ses voisins de changer leur vote. © JIM WATSON / AFP

Contrairement aux autres primaires démocrates, le caucus de l’Iowa ne désigne pas directement des délégués nationaux. Les partisans votent pour un délégué du comté, qui élira un délégué du district, qui désignera un délégué de l’État, qui votera lui-même pour un délégué national… un processus simple, donc !

Les règles peuvent toutefois varier d’un État à l’autre. Alors que dans l’Iowa, les partisans peuvent changer leur vote et faire gagner un candidat non viable, dans le Nevada, les candidats doivent directement avoir plus de 15 % des voix. De plus, dans certains États, les caucus démocrates ne se font pas à main levée, mais à bulletins secrets, comme dans le Wyoming.

Autre méthode pour le caucus, voter debout en se positionnant dans la salle en fonction du candidat que l'on soutient
Autre méthode : voter debout en se positionnant dans la salle en fonction du candidat que l’on soutient. © Kyodo / MAXPPP

Un système contesté

À cause de son système à main levée, le caucus est source de nombreuses controverses. De plus, le vote ayant lieu un jour de semaine et en pleine journée, de nombreux électeurs qui se trouvent au travail ne peuvent pas se rendre sur place pour faire entendre leur voix. En 2008, seulement 6 % des votants étaient représentés au caucus dans l’Iowa. Malgré tout, certains États essayent de trouver des solutions, comme le Nevada qui organise des caucus sur des lieux de travail, et dans plusieurs langues.

Lire aussi > Entre Bernie Sanders et Elizabeth Warren, l’union cordiale se fissure

Avec ces premières élections, la course à la présidentielle est officiellement lancée. État après État, les votes seront connus au compte goutte jusqu’au 2 juin 2020. Le Super Tuesday aura lieu cette année le 3 mars, où une quinzaine d’États se prononceront le même jour pour désigner ses candidats républicains et démocrates.

CIM Internet