Paris Match Belgique

Qui est Hope Hicks, l’ancienne mannequin devenue proche conseillère du clan Trump ?

hope hicks

À ses débuts, Hope Hicks était loin d'imaginer qu'elle allait aider à faire gagner le prochain président des États-Unis. | © Alex Edelman / CNP.

Politique

Ancienne proche conseillère de Donald Trump qui avait démissionné il y a près de deux ans, Hope Hicks va faire son retour à la Maison-Blanche à l’approche de l’élection présidentielle de novembre.

She’s back. La fidèle de la première heure du clan Trump, Hope Hicks, ramène ses cartons à la Maison-Blanche à l’approche de l’élection présidentielle de novembre. « Elle sera conseillère auprès du président et travaillera dans l’équipe de Jared Kushner » (gendre et conseiller de Donald Trump), a indiqué à l’AFP Stephanie Grisham, porte-parole de l’exécutif américain.

Lire aussi > Qui est Amy Klobuchar, la surprise démocrate dans le New Hampshire ?

Discrète mais très influente

La jeune femme de 31 ans, qui avait rejoint très tôt l’équipe de campagne du magnat de l’immobilier en 2016, occupait avant son départ le poste prestigieux de directrice de la communication de la Maison-Blanche. Discrète dans les médias mais très influente en coulisses, cette ancienne mannequin, qui avait travaillé pour Ivanka Trump à New York, a toujours eu l’oreille du président qui n’a – fait notable – jamais émis la moindre réserve à son égard.

Une républicaine pure et dure

L’annonce de sa démission, le 1er mars 2018, était intervenue au lendemain de son audition à huis clos devant le Congrès dans le cadre de l’affaire russe. Après son départ de la Maison Blanche, elle avait rejoint le groupe Fox, qui chapeaute en particulier la chaîne Fox news, dont nombre de journalistes sont régulièrement portés aux nues par Donald Trump.

hope hicks
Hope Hicks à la Maison-Blanche en 2017. © Andrew Harrer / CNP / dpa.

Des relations publiques à proche du président

Avant d’occuper ces postes à responsabilités, la jeune femme avait débuté dans le mannequinat en posant notamment pour la couverture de The It Girl, un roman dérivé de la saga Gossip Girl. Après quelques clichés professionnels, notamment pour Ralph Lauren, Hope Hicks s’est consacrée à ses études à l’Université méthodiste du Sud à Dallas, au Texas. Une fois diplômée, celle dont le père a été le patron des relations publiques de la fédération nationale de football américain, et dont les deux grands-pères évoluaient dans le même domaine, a entamé sa carrière.

Lire aussi > Mutés, renvoyés, retraités : Donald Trump se venge de ceux qui ont témoigné contre lui

La républicaine (elle est encartée au parti depuis 2008) est entrée dans le clan Trump en 2014, en travaillant à la gestion des relations publiques de la marque de prêt-à-porter d’Ivanka Trump, la fille du milliardaire. De réunions en séances photos, toutes deux se sont rapprochées et Ivanka Trump a présenté Hope Hicks à son père, qui a rapidement apprécié la communicante. Mais au moment de rejoindre les locaux de la Trump Tower, elle ignorait que son travail ne serait pas de gérer la communication des sociétés du milliardaire, mais de faire de lui le prochain président des États-Unis.

CIM Internet