Paris Match Belgique

Le MR lance un site de propositions et se fait immédiatement troller

Le Premier ministre Charles Michel et le président du MR Olivier Chastel, ce lundi 1er mai. | © BELGA PHOTO LAURIE DIEFFEMBACQ

Politique

Le président du MR, Olivier Chastel, a lancé lundi une campagne de communication par laquelle le MR entend sonder les électeurs en vue du scrutin communal d’octobre 2018, mais le site internet a été rapidement transformé en terrain de jeu par des plaisantins.

Exclusivement digitale, cette campagne se décline en deux volets, a expliqué le parti à l’occasion du 1er mai libéral à Court-Saint-Etienne. D’une part, des visuels déclinés en six thèmes (enseignement, mobilité, pensions, emploi, sécurité et jeunes) permettent d’exprimer le positionnement du MR et de rappeler le sens de son engagement dans ces différentes matières. D’autre part, une plate-forme internet interactive est mise en place. Sur le site pour.be, les citoyens peuvent choisir les thèmes qui leur semblent prioritaires pour leur commune, déposer des propositions ou voter pour celles déposées par d’autres.

Lire aussi : Plus de peur que de mal : le 1er mai de Raoul Hedebouw

« Ces propositions positives seront pour nous source d’inspiration et nous les déclinerons ensuite dans nos programmes électoraux », a expliqué M. Chastel. « Dans un monde où trop de gens sont contre, le Mouvement Réformateur marque sa différence en faisant le choix d’être Pour », a renchéri le parti libéral.

« Merci Internet »

Mais le site a été rapidement submergé d’avis postés par des plaisantins, qui réclamaient lundi après-midi tantôt la « suppression de la légitime défense pour les roux », la « démission de Charles Michel » de son poste de Premier ministre, que « le MR arrête de nous prendre pour des cons et pour des vaches à lait », « que Carapils devienne la bière officielle de Charleroi et qu’elle soit distribuée gratuitement »,… Autre proposition : une meilleure modération sur le site.

(Avec Belga)

Mots-clés:
mr trolls sites
CIM Internet