Paris Match Belgique

Trump réagit comme un ado à la fin de son discours sur le coronavirus (et se fait atomiser par la Toile)

trump coronavirus

Le président américain s'est adressé à la nation dans le Bureau ovale. | © Doug Mills / POOL / AFP.

Politique

Dans la nuit, le locataire de la Maison Blanche a annoncé un série de mesures controversées pour faire face au COVID-19. À la fin de son allocution et alors que la caméra tournait encore, celui-ci s’est fendu d’une réaction qui ne passe pas aux yeux du public.

L’Amérique est en panique. Alors que l’épidémie de coronavirus se répand outre-Atlantique, le président Donald Trump s’est adressé à la population pour énumérer des mesures qui posent question, dont la suspension pour 30 jours de tous les voyages depuis l’Europe vers les États-Unis et une réduction des taxes sur les salaires pour aider l’économie à tenir la barre.

Lire aussi > Coronavirus : Donald Trump blâme (encore) Barack Obama

Accusé par les démocrates de vouloir minimiser à tout prix l’ampleur de la crise sanitaire à venir et d’envoyer des messages confus, le président américain semble dans une posture très délicate.

« Okayyyy »

Et ce n’est pas sa réaction à l’issue de cette allocution qui viendra rassurer la population américaine.

Alors qu’il pensait que la diffusion en direct avait été arrêtée, le locataire de la Maison Blanche s’est laissé aller à une réaction embarrassante : un gros soupir suivi d’un « okayyyy ». Une attitude laissant penser que rassurer son peuple n’était qu’un fardeau.

Un comportement qui n’a pas pas plu aux internautes. Nombreux sont ceux à avoir pris d’assaut Twitter pour exprimer leur état de choc face à la conduite de leur président.

(« Et voilà. En personne. Incompétent. Pas fiable. Ignorant, et va être responsable de millions de morts à cause de son incompétence. »)

(« Ce oh-kayyyy semble vouloir dire que c’était un fardeau pour lui de donner ce discours ce soir. »)

Lire aussi > Coronavirus : Tom Hanks et sa femme testés positifs et placés à l’isolement

Au moment d’écrire ces lignes, les États-Unis dénombraient 1321 cas détectés pour 38 morts. Ce mercredi, l’OMS a officiellement déclaré comme pandémie la propagation du virus COVID-19.

CIM Internet