Paris Match Belgique

Débat présidentiel : Pour Jean-Marie Le Pen, sa fille a « manqué de hauteur »

Le père de la candidate d'extrême droite à la présidentielle, Jean-Marie Le Pen, a jugé que sa fille, avec laquelle il est brouillé, avait "manqué de hauteur" mercredi soir lors du débat télévisé l'opposant au centriste Emmanuel Macron. | © EPA/CHRISTOPHE KARABA

Politique

Alors qu’il n’avait lui-même pas débattu avec Chirac en 2002, Jean-Marie Le Pen est revenu sur la prestation de sa fille contre Emmanuel Macron. Et le patriarche n’a pas vraiment fait les éloges de la candidate du FN.

« J’espère toujours que mon champion va gagner nettement », a confié le père de Marine Le Pen, qui soutient la candidature de sa fille malgré leurs relations tendues. Celle-ci l’a notamment écarté du parti Front national qu’il avait co-fondé en 1972. Mais « si j’étais l’arbitre, je dirais que c’était un match nul », a ajouté le tribun d’extrême droite à propos du débat cahotique et brutal entre les deux candidats de ce mercredi soir, à quelques jours du second tour dimanche.

« Je pense que c’est son entourage qui l’a conseillée de cette sorte, espérant peut-être un effondrement ou un écroulement psychologique d’un homme qui n’apparaît pas forcément comme étant très solide », a-t-il estimé sur la radio RTL. « C’était peut-être à l’avantage de M. Macron, mais ça n’était pas celui de Marine Le Pen qui peut-être a manqué de hauteur », a-t-il ajouté.

©AFP PHOTO / BORIS HORVAT – Il est loin, le temps des embrassades père-fille…

Jean-Marie Le Pen avait créé la surprise en accédant au second tour de la présidentielle de 2002. Mais son adversaire d’alors, le président Jacques Chirac, avait refusé de débattre avec lui, pour ne pas « cautionner la banalisation de la haine et de l’intolérance ».

Avec Belga

CIM Internet