Paris Match Belgique

Deuxième phase du déconfinement : Tout ce qui change à partir de ce lundi 18 mai

Conseil national de sécurité déconfinement

Le Conseil National de Sécurité (CNS) s'est réuni ce mercredi 13 mai en matinée. | © Belga Photo Éric Lalmand

Politique

Au programme ? L’école, le secteur culturel, les métiers de contact, les marchés, le sport et les mariages et enterrements.

 

Le Conseil National de Sécurité (CNS) s’est réuni mercredi 13 mai en matinée afin de décider des modalités de la phase 2 du déconfinement progressif en Belgique. Ce jour-là, on dénombrait 70 nouvelles hospitalisations et 82 nouveaux décès dans le pays. La Première ministre Sophie Wilmès a donné une conférence de presse aux alentours de 13h30 afin de confirmer l’enclenchement de la deuxième phase du déconfinement et d’expliquer toutes les mesures qui seront d’application à partir de ce lundi 18 mai.

Lire aussi > Marius Gilbert : « On aurait pu déconfiner plus prudemment »

Des nouvelles mesures de déconfinement

Les écoles :

Une reprise progressive des cours pour plusieurs élèves en primaire et secondaire aura bien lieu à partir du lundi 18 mai. Les maternelles resteront fermées pour le moment. Rappelons que l’enseignement supérieur a déjà organisé sa fin d’année académique. »Ce retour à l’école entraîne de l’excitation et de l’appréhension à l’idée de cette rentrée partielle, » a déclaré Sophie Wilmès, qui a tenu à rassurer les parents et enfants en précisant que toutes les décisions avaient été prises en concertation avec les professionnels du secteur et que les mesures de sécurité seront respectées avec une attention scrupuleuse.

Le secteur culturel :

Un secteur plus délicat de par sa nature, car elle « entraîne avec elle un brassage de monde sur une période relativement longue », a déclaré la Première Ministre. Les musées et les infrastructures de type « bâtiments historiques » pourront rouvrir leurs portes à partir du lundi 18 mai. Ceci à condition d’organiser une billetterie en ligne ou par téléphone et d’avoir soigneusement pris les dispositions préalables afin d’éviter les effets de foule. Les bibliothèques restent ouvertes aux mêmes conditions.

Les métiers de contacts :

Les métiers de contacts tels que les coiffeurs ou les esthéticiennes pourront également rouvrir ce lundi à certaines conditions. Ils devront fonctionner uniquement par rendez-vous. Les professionnels devront porter des masques et des gants et les clients devront respecter les règles de distanciation.

Les marchés :

Les marchés pourront reprendre ce lundi à condition de comporter 50 étales maximum et de respecter les règles de distanciation sociale. Un plan de circulation doit être établi et le port du masque sera obligatoire pour le personnel du marché et vivement recommandé pour les clients.

Les sports et loisirs

Les entraînements sportifs réguliers et leçons sportives à l’extérieur pourront être repris à condition de respecter les distances de sécurité, qu’un entraîneur soit présent sur place et que 20 personnes maximum soient concernées. Les cafétérias restent fermées. Cette règle générale s’applique pour tous les sports pratiqués à l’extérieur, peu importe l’âge.

Les infrastructures d’intérêt culturel comme les parcs animaliers pourront rouvrir, à condition également de mettre en place une billetterie en ligne ou par téléphone ainsi qu’un plan de circulation adéquat. Les cafétérias resteront fermées, les attractions et plaines de jeux aussi.

Les mariages et enterrements

30 personnes maximum pourront être présentes lors des cérémonies. Le respect des distances de sécurité reste de mise. Il ne sera pas permis d’organiser de réceptions après ces cérémonies officielles.

Les manifestations toujours interdites jusqu’au 30 juin

La Première Ministre a finalement annoncé que la prochaine étape – la phase 3 – du déconfinement n’aura pas lieu avant le 8 juin. Cette phase 3 devra être suivie d’autres phases « afin d’inscrire dans le temps la reprise de nos habitudes de la façon la plus sécurisée possible ». Les mesures qui concernent les activités sportives et la reprise graduelle des activités touristiques, des restaurants, des terrasses et des cafés seront les prochains points de discussion. Il sera question d’analyser dans quelles phases et sous quelles conditions pourront être envisagés les mouvements de jeunesse, les voyages et les manifestations et événements de tailles diverses.

Sophie Wilmès a cependant affirmé que toutes les manifestations à caractère culturel, sportif, touristique ou récréatif seront toujours interdites jusqu’au 30 juin. La ministre a été catégorique, il n’y aura « pas de retour à la vie de tous les jours cet été ».

CIM Internet