Paris Match Belgique

Emplois fictifs : François Fillon condamné à deux ans de prison ferme

françois fillon prison emplois fictifs

François Fillon arrivant au tribunal correctionnel de Paris ce lundi 29 juin. | © Thomas SAMSON / AFP.

Politique

L’ancien Premier ministre français a été condamné à 5 ans de prison dont deux ferme, une amende de 375 000 euros et une peine d’inéligibilité de 10 ans. Son épouse a, elle, été condamnée à 3 ans de prison avec sursis.

L’ancien Premier ministre français François Fillon et son épouse Penelope ont été reconnus coupables lundi à Paris dans l’affaire des soupçons d’emplois fictifs qui avait empoisonné la campagne présidentielle du candidat de la droite en 2017.

Lire aussi > Affaire Fillon : Des procès-verbaux accablants pour l’ancien candidat à la présidentielle

Le tribunal correctionnel a décidé de rendre son jugement en début d’après-midi, après avoir tacitement rejeté les demandes de réouverture des débats présentées par la défense pour faire la lumière sur d’éventuelles « pressions » pendant l’enquête.

Finalement, l’ex-Premier ministre est condamné à cinq ans de prison dont deux ferme, à 375 000 euros d’amendes et à une peine d’inéligibilité de 10 ans. Son épouse Penelope est quant à elle condamnée à 3 ans de prison avec sursis, à une amende de 375 000 euros et une peine d’inéligibilité de 2 ans.

Condamnés à rembourser plus d’un million d’euros à l’Assemblée

À l’encontre de Marc Joulaud, le tribunal prononce une peine de trois ans de prison avec sursis, 20 000 euros d’amende avec sursis et une peine d’inéligibilité de 5 années.

Les trois prévenus sont en outre condamnés à rembourser plus d’un million d’euros à l’Assemblée.

Lire aussi > Existait-il un agent double dans le camp de François Fillon pour la présidentielle française ?

Dans la foulée du jugement, le couple Fillon a fait appel de sa condamnation, ont annoncé leurs avocats. « Cette décision, qui n’est pas juste, va être frappée d’appel, (…), il y aura un nouveau procès », a annoncé devant la presse Antonin Lévy, l’avocat de François Fillon. Une décision confirmée par l’avocat de Penelope Fillon, Pierre Cornut-Gentille, qui a dénoncé une peine « sévère. »

Avec AFP

CIM Internet