Paris Match Belgique

Edouard Philippe a démissionné, Jean Castex nommé pour le remplacer

Jean Castex le 19 mai 2020. | © GONZALO FUENTES / POOL / AFP

Politique

Un communiqué de l’Elysée annonce vendredi que le Premier ministre Edouard Philippe a démissionné. Jean Castex, surnommé « monsieur déconfinement », a été choisi pour prendre les rênes du gouvernement français.

 

D’après un article Paris Match France de A.G.

11h30 : quel après pour Edouard Philippe? Alors qu’il vient de quitter le gouvernement, Edouard Philippe devrait retrouver sa ville du Havre, où sa liste a largement remporté l’élection municipale dimanche dernier. Le conseil municipal doit élire le maire ce dimanche. L’ancien juppéiste, qui avait dirigé la mairie de 2010 à 2017, quitte Matignon avec une cote de popularité au beau fixe : dans un sondage Elabe pour Les Echos et Radio Classique publié jeudi, il retrouvait sa cote de confiance des débuts du quinquennat, avec 43% (+4 en un mois, +16 en quatre mois).

11h03 : le départ de Philippe se confirme. « Un nouveau Premier ministre sera nommé » : la formulation des propos de la présidence, rapportés un peu plus tôt par l’AFP, ne laissaient guère de place au doute. Depuis, une source au sein de l’exécutif a confirmé à l’agence de presse qu’Edouard Philippe allait bien quitter Matignon. Depuis une heure, les préparatifs pour une passation de pouvoir étaient en cours à Matignon, a constaté un journaliste de l’AFP.

10h15 : un proche d’Edouard Philippe réagit. Gilles Boyer, qui fut avec Edouard Philippe auteur d’un roman (Dans l’ombre, éd. JC Lattès, 2011), a publié sur Twitter un message saluant le départ de son ami.

 

10h10 : premiers commentaires politiques. Les oppositions réagissent, vendredi matin, à la nouvelle de la démission du gouvernement.

Le secrétaire national du Parti communiste, Fabien Roussel

Le député insoumis Alexis Corbière

L’eurodéputé Rassemblement national Gilbert Collard

Le député Matthieu Orphelin, ex-LREM, désormais Ecologie démocratie solidarité

10h05 : « Un nouveau Premier ministre sera nommé dans les prochaines heures », indique l’Elysée, cité par l’AFP. « Le président de la République et le Premier ministre ont établi un constat partagé quant à la nécessité d’un nouveau gouvernement pour incarner une nouvelle étape du quinquennat, un nouveau chemin. » « Au cours de cet entretien chaleureux et amical, le président a remercié le Premier ministre pour le travail accompli ensemble depuis trois ans, en particulier les importantes réformes conduites pour la modernisation du pays et la préservation de notre modèle social », a ajouté la présidence, selon l’agence de presse. Elle a précisé que ce travail avait été « accompli en commun et en confiance, dans une parfaite loyauté ». Le nouveau gouvernement devra « mettre en œuvre la nouvelle étape du quinquennat, le projet de reconstruction sociale, économique, environnementale et locale dont le président a exposé les grandes orientations lors de son allocution du 14 juin et qui s’est précisée au cours du cycle de consultations approfondies conduit au cours des dernières semaines », a souligné l’Elysée.

9h35 : l’annonce de l’Elysée. Un ultime conseil des ministres aurait dû avoir lieu vendredi avec l’équipe du gouvernement d’Edouard Philippe avant un remaniement attendu, mais le calendrier s’est accéléré dans la matinée. L’Elysée a diffusé vers 9h30 un communiqué annonçant que le Premier ministre Edouard Philippe a remis sa démission au président de la République.

« M. Edouard Philippe a remis ce jour la démission du Gouvernement au président de la République, qui l’a acceptée. Il assure, avec les membres du Gouvernement, le traitement des affaires courantes jusqu’à la nomination du nouveau Gouvernement », indique le communique de la présidence.

Notre récit : Edouard Philippe, en campagne pour Le Havre et pour Matignon

Selon l’AFP, la composition du gouvernement devrait être connue avant mercredi, date du prochain conseil des ministres. L’annonce élyséenne a bouleversé l’agenda de tout le gouvernement. La séance a ainsi été suspendue à l’Assemblée nationale en plein examen du troisième projet de loi de finances rectificative. « Nous allons interrompre nos travaux », a déclaré le président de séance, Hugues Renson (LREM). Cedric O, secrétaire d’Etat au Numérique, était présent.

Les rumeurs de remaniement circulent depuis des semaines, alors que la crise sanitaire a vu la popularité du Premier ministre fortement augmenter. Cet engouement nouveau a compliqué les calculs du chef de l’Etat pour composer l’équipe qui mettra en œuvre le « nouveau chemin » qu’il prétend tracer. Dans un entretien à la presse régionale publié jeudi soir, Emmanuel Macron avait confirmé qu’il y aurait « une nouvelle équipe » dans les prochains jours. Il avait aussi rendu un hommage appuyé à Edouard Philippe. « Depuis trois ans à mes côtés, il mène avec les gouvernements successifs un travail remarquable », a déclaré le Président.

CIM Internet