Paris Match Belgique

Le discours touchant d’un ado bègue inspiré par Joe Biden

Le discours touchant d'un ado bègue inspiré par Joe Biden

Brayden Harrington, 13 ans, a prononcé un discours lors de la convention démocrate, le 20 août 2020. | © DEMOCRATIC NATIONAL CONVENTION / AFP

Politique

Brayden Harrington, 13 ans, a raconté lors de la convention démocrate comment Joe Biden, lui-même bègue, l’avait aidé à reprendre confiance en lui.

 

D’après un article de Paris Match France de Kahina Sekkai

Face à un président sortant critiqué par son manque d’empathie, les démocrates misent sur l’humanité de Joe Biden. Jeudi, au quatrième et dernier jour de la convention démocrate, le jeune Brayden Harrigton, 13 ans, a raconté comment sa rencontre avec le candidat démocrate à la présidence l’avait aidé. Après avoir échangé quelques mots en marge d’un événement de campagne dans le New Hampshire, en février dernier, Joe Biden a invité Brayden et sa famille en coulisses. « Il m’a dit que nous étions membres du même club : nous bégayons. C’était vraiment génial d’entendre que quelqu’un comme moi était devenu vice-président », a raconté Brayden, maîtrisant en grande partie son bégaiement.

« Il m’a montré comment il annotait ses discours pour les rendre plus faciles à lire à haute voix. Donc j’ai fait la même chose aujourd’hui », a poursuivi l’adolescent, montrant à la caméra sa feuille. « Je suis juste un gamin ordinaire et, en très peu de temps, Joe Biden m’a rendu plus confiant en moi à propos de quelque chose qui m’a embêté toute ma vie. Joe Biden s’est senti concerné. Imaginez ce qu’il peut faire pour nous tous. Les enfants comme moi comptent sur vous pour élire quelqu’un que nous pouvons tous admirer. Quelqu’un qui se soucie. Quelqu’un qui améliorera notre pays et le monde. Nous comptons sur vous pour élire Joe Biden. »

Lire aussi > Élections américaines : En cas de défaite, Donald Trump pourrait contester les résultats

« Je suis fier d’inspirer des enfants qui passent également par là »

Joe Biden n’a jamais caché avoir souffert de bégaiement et a souvent donné ses coordonnées personnelles à des enfants et adolescents en souffrant. « J’ai travaillé toute ma vie pour vaincre le bégaiement. Et je suis fier d’inspirer des enfants qui passent également par là. Cela s’appelle l’empathie », avait-il tweeté en décembre dernier, répondant à l’ancienne porte-parole de la Maison-Blanche, Sarah Huckabee Sanders, qui s’était moquée d’un de ses problèmes d’élocution. « Je m’excuse et aurais dû exprimer mon opinion de façon respectueuse », avait-elle répondu, effaçant le tweet dans lequel elle avait écrit : « Jjjjjjjjjjjjjjjjjjje n’ai vraiment aucune idée de ce que raconte Biden ».

CIM Internet