Paris Match Belgique

Barack Obama tiendra un meeting devant un rassemblement de voitures pour soutenir Biden

Barack Obama tiendra un meeting devant des partisans dans leurs voitures pour soutenir Biden

Barack Obama parlera devant une assemblée... de voitures. | © Democratic National Convention

Politique

Une solution étonnante, mais indispensable en temps de pandémie.

 

C’est en mode « drive in », devant des partisans à bord de leurs voitures, que Barack Obama fera mercredi son premier meeting de campagne pour soutenir son ancien bras droit Joe Biden face à Donald Trump, à deux semaines de la présidentielle américaine. L’ex-président démocrate « participera à un meeting de voitures en ‘drive-in' » à Philadelphie, dans l’État-clé de la Pennsylvanie, a précisé mardi l’équipe de campagne de Joe Biden, 77 ans.

Lire aussi > Michelle et Barack Obama seraient les personnes les plus admirées au monde

Barack Obama « encouragera les habitants de la Pennsylvanie à s’organiser pour voter tôt » avant la présidentielle américaine du 3 novembre, ajoute le communiqué. Donald Trump ne l’avait emporté que d’une courte tête en 2016 dans cet État potentiellement crucial pour la victoire, où Joe Biden apparaît en tête dans les sondages (+3,8 points de pourcentage selon la moyenne de RealClearPolitics).

Les démocrates encouragent le vote anticipé

Poussant à la mobilisation, les démocrates encouragent leurs électeurs à choisir le vote anticipé, comme mesure de précaution en raison de la pandémie. Il s’agit de leur permettre d’éviter de longues files d’attente le 3 novembre. À J-14, près de 35 millions d’Américains à travers le pays ont déjà voté par courrier ou en personne, ce qui pourrait représenter à ce stade près d’un cinquième de la participation totale, selon l’organisation indépendante Elections Project.

Lire aussi > Dans un réquisitoire à charge, Barack Obama étrille Trump et l’accuse de menacer la démocratie

C’est en avril que Barack Obama, encore très populaire chez les démocrates, avait officiellement annoncé son précieux soutien à Joe Biden, en le jugeant capable de guider les Américains « à travers certaines de nos heures les plus sombres » au moment où le pays est endeuillé par le coronavirus. Il a aussi participé à des levées de fonds en ligne pour le candidat démocrate et sa colistière, la sénatrice Kamala Harris, 56 ans.

Avec Belga

CIM Internet