Paris Match Belgique

Trump et Biden au coude-à-coude, le suspense est total

Trump et Biden au coude-à-coude, le suspense est total

Qui sera le président des États-Unis pour 4 ans ? | © ANGELA WEISS, MANDEL NGAN / AFP

Politique

Le résultat définitif ne sera pas connu avant plusieurs heures, voire plusieurs jours.

 

En remportant le Texas, la Floride et l’Ohio, Donald Trump a fait une partie importante de son retard face à Joe Biden. Mais le candidat démocrate arrive, sans surprise, en tête dans les États de la côte Ouest, dont la Californie et ses 55 grands électeurs, ainsi que dans plusieurs États du Nord-Est des États-Unis, lui permettant provisoirement de devancer son concurrent républicain, Donald Trump avec 224 grands électeurs contre 213, selon le décompte du New York Times et de la NBC.

Trump et Biden au coude-à-coude, le suspense est total
Résultats partiels, le mercredi 4 novembre à 8h (heure Bruxelles). © AFP Interactive

« On est devant et de loin, mais ils essaient de voler l’élection. Jamais nous ne les laisserons faire », a lancé Donald Trump dans un tweet contre lequel Twitter a immédiatement mis en garde ses utilisateurs, estimant qu’il pouvait être « trompeur ». Le président s’est également exprimé à 8h20 (2h20 du matin heure locale), déclarant que les démocrates avaient peu de chances de rattraper les républicains.

Lors d’une brève déclaration depuis son fief de Wilmington, dans le Delaware, Joe Biden a lui estimé qu’il était « en bonne voie » pour l’emporter. « Gardez la foi, nous allons gagner ! » a lancé l’ancien vice-président de Barack Obama devant des sympathisants réunis en « drive-in ». « Nous sommes confiants sur l’Arizona », un État-clé, a ajouté Joe Biden, 77 ans, en appelant à la patience, alors que régnait une certaine confusion sur les résultats dans plusieurs États-clés. « Ce n’est pas à Donald Trump ou moi de dire qui va gagner. Il faudra attendre jusque demain matin pu avoir tous les résultats. » L’équipe de campagne du candidat démocrate à la présidence des États-Unis a annoncé que Joe Biden ne prévoyait, en principe, pas d’autres événements publics pour la nuit.

Pas de victoire écrasante

Dans des États-Unis traversés par des crises sanitaire, économique et sociale d’une ampleur historique, les Américains se préparaient à une longue nuit, voire de longues journées d’attente, à l’issue d’une campagne particulièrement agressive.

Le candidat démocrate Joe Biden est donné vainqueur dans l’État de Californie, représentant 55 grands électeurs, et le Colorado (9 grands électeurs). Il arrive également en tête dans l’État du Minnesota (10), de Hawaii (4), du New Hampshire (4), de New York (29), de Washington (12), de l’Oregon (7), du Nouveau Mexique (5), de Virginie (13), de l’Illinois (20), du Maryland (10), du New Jersey (14), du Connecticut (7), du Massachusetts (11), du Delaware (3), de Rhode Island (4), du Nebraska (1, le Nebraska étant l’un des deux états avec le Maine qui inclut une dose de proportionnelle), du district de Columbia (Washington, 3) après avoir déjà été victorieux au Vermont (3).

Lire aussi > Trump : L’ultime pari

Le président sortant républicain Donald Trump est, quant à lui, donné vainqueur dans les États du Texas (38), de la Floride (29) et de l’Ohio (18), trois États-clés de ces élections. Donald Trump a aussi remporté l’Iowa (6), Montana (3), l’Utah (6), l’Idaho (4), Missouri (10), Kansas (6), Wyoming (3), du Dakota du Nord et du Sud (3 chacun), du Nebraska (4 sur les 5) de Louisiane (8), de Virginie occidentale (5), Oklahoma (7), Tennessee (11), Mississippi (6), Alabama (9), Caroline du Sud (9), Indiana (11) et Arkansas (6) en plus du Kentucky (8).

Il faut un minimum de 270 grands électeurs sur les 538 à l’échelle du pays pour être déclaré vainqueur de l’élection présidentielle américaine qui s’est terminée mardi.

Avec Belga

CIM Internet