Paris Match Belgique

Selon sa fille Ashley, Joe Biden « fait de la famille sa priorité »

joe biden ashley

Joe Biden embrasse sa fille, Ashley Biden, après avoir été déclaré vainqueur des primaires de Caroline du Sud, le samedi 29 février 2020. | © Al Drago/CNP.

Politique

Ashley Biden a accordé sa première interview, à la veille de l’investiture de son père. Elle a dit sa fierté.

D’après un article Paris Match France de Kahina Sekkai

Confidences d’une fille de président à l’autre. Ashley Biden, née de son deuxième mariage avec Jill Biden, a accordé sa première interview à Jenna Bush Hager, la fille de George W. Bush, dans l’émission Today. Entre les deux jeunes femmes qui ne s’étaient jamais rencontrées, le dialogue a été fluide et la fille du républicain a surtout vu la « fierté » d’Ashley Biden, travailleuse sociale, pour son père, une personne « très emphatique et qui a la capacité de reconnaître la douleur, de ressentir la douleur des autres et de réconforter » : « Il a fait de la famille sa première priorité. Nous avons une règle toujours en vigueur aujourd’hui : peu importe où se trouve Papa, peu importe qui il rencontre, si un des enfants l’appelle, il faut le sortir de la salle » pour qu’il réponde.

À voir : Joe Biden, une famille en images

Une famille Biden unie, qui a traversé des drames dès 1972 avec le décès, dans un accident de voiture de Neilia Biden et Naomi, l’épouse et la fille de Joe Biden. C’est au chevet de ses fils Beau et Hunter, blessés dans l’accident et hospitalisés, qu’il a prêté serment pour devenir sénateur du Delaware le mois suivant. Un drame qui a façonné le démocrate, avant le décès en 2015 de Beau après deux ans de lutte contre une forme agressive de cancer du cerveau. Ashley Biden, qui emmenait son frère à ses séances de chimiothérapie, s’est souvenue d' »un homme vraiment bon » : « Il était un homme intègre mais aussi drôle, mais avec un côté maladroit et un grand sens de l’humour. Ça me manque d’être simplement avec lui, dans la même pièce. Il avait 46 ans quand il est mort. Papa sera le 46ème président. » Durant la campagne, avant la primaire de Caroline du Sud qui a relancé une candidature mal lancée, c’est un autre signe venu de Beau qui a donné du courage aux Biden, lorsqu’Ashley et Joe Biden se sont faufilés dans une petite église pour se recueillir et y ont entendu On Eagle’s Wings, un cantique que le septuagénaire associait à son fils défunt. « Papa et moi nous sommes regardés, bouches bées, nous nous sommes enlacés et disant : « C’est Beau ». »

« Je crois en la gentillesse et l’humanité en nous tous »

C’est cette union familiale qui prévaut face aux rumeurs et aux fausses informations, selon elle : « Dans ces moments-là, nous avons nous tous. Oui, c’est douloureux, mais nous connaissons la vérité. Ils peuvent se tromper mais je sais où est la vérité. La cruauté et la méchanceté, c’est pour cela que je n’ai pas de compte public sur les réseaux sociaux. C’est pour me protéger, car je crois en la gentillesse et l’humanité en nous tous. » Contrairement à Ivanka Trump, Ashley Biden ne compte pas occuper de fonction officielle à la Maison-Blanche mais veut utiliser la position de son père pour mettre en lumière « la justice sociale, la santé mentale, être impliquée dans le développement des communautés et leur revitalisation ».

Interrogée sur l’absence d’une transition apaisée entre Donald Trump et Joe Biden, le premier quittant Washington sans même accueillir son successeur ni assister à son investiture, Ashley Biden le déplore mais ne s’en inquiète pas : « Je ne pense pas qu’ils se plient au protocole traditionnel, ce qui est dommage, mais nous le vivons bien ».

CIM Internet