Paris Match Belgique

Marine Le Pen assure n’avoir pas tenté de rencontrer Trump

Marine Le Pen

Marine Le Pen et Guido Lombardi, installés à la boutique de glaces de la Trump Tower, jeudi à New York. | © ©Huffington Post

Politique

Elle n’a jamais voulu rencontrer le nouveau président des Etats-Unis à la Trump Tower, a déclaré la candidate du Front national au micro de RTL lundi 16 janvier. Elle discutait néanmoins avec un intime de Donald Trump.

Jeudi 12 janvier, Sam Levine, journaliste au Huffington Post, surprend Marine Le Pen discuter avec George Lombardi, un proche de Donald, dans un café de la Trump Tower, quartier général du prochain président des Etats-Unis.

George Lombardi est un homme d’affaires italien et intime de Trump depuis une trentaine d’années. Avant le séjour de Marine Le Pen à New York, ce conseiller de l’ombre du nouveau président avait prévenu « Donald ainsi que son staff de son arrivée », ajoutant qu’il ne veut pas « rencontrer d’hommes politiques étrangers » avant son investiture effective au 20 janvier.

D’autres convives discutaient au café du gratte ciel avec Marine Le Pen et George Lombardi : Louis Aliot, le compagnon de la candidate du FN. Et le deuxième, c’est Pierre Ceyrac, ancien député FN entre 1986 et 1988, et ex-représentant en France de la secte Moon.

Cette discussion a continué ensuite dans l’appartement de Lombardi, situé trois étages en-dessous du penthouse de Donald Trump. Marine Le Pen assure à RTL qu’elle avait  « un certain nombre de gens à voir qui souhaitaient m’interroger et accessoirement participer à ce qui est en train de se passer en France ».

Au menu de la rencontre privée : le programme présidentiel de la candidate du FN et comment ces invités peuvent financer sa campagne électorale. On ne sait ni les noms ni le nombre des intéressés. Ce jour-là, pour éviter la presse groupée au rez-de-chaussée de la Trump Tower, Marine Le Pen a discrètement quitté les lieux. Elle s’est donc maintenant exprimée sur son escapade new-yorkaise.

CIM Internet