Paris Match Belgique

Salon de pole dance, casino et vie de château : Le délirant palais de Poutine qui révolte les Russes

palais vladimir poutine russie

Une demeure estimée à un 1 milliard d'euros. | © Capture d'écran YouTube / palace.navalny.com.

Politique

Dans une vidéo filmée avant son incarcération, l’opposant au Kremlin Alexeï Navalny a dévoilé un complexe ultra-luxueux de 17000 m2 appartenant au président russe. Visionnée plus de 67 millions de fois sur YouTube, elle galvanise les foules de manifestants qui soutiennent le militant anticorruption emprisonné depuis dimanche dernier.

Comme un vent de révolte en Russie. Ce samedi place Pouchkine, au centre de Moscou, plusieurs milliers de manifestants défient l’interdiction de se rassembler pour réclamer la libération de l’opposant au Kremlin Alexeï Navalny. Près de 369 protestataires ont déjà été arrêtés dans une vingtaine de villes, selon l’ONG OVD-info, mais les rassemblements se poursuivent ce week-end, et les autorités ont d’ores et déjà annoncé une répression sévère.

Lire aussi > En Russie, Poutine signe la réforme permettant son maintien au pouvoir

La vidéo choc publiée mardi par les équipes du militant anti-corruption – et filmée avant son arrestation – a eu l’impact esompté sur ce mouvement sans précédent en Russie, majoritairement suivi par la jeunesse. Dans celle-ci, on découvre un palais fastueux et délirant dont se serait doté le président russe sur les bords de la mer Noire. Un lieu sous la surveillance des services secrets, et si sécurisé qu’aucun avion ou bateau n’est autorisé à proximité.

Poutine et ses excès

Dans la vidéo vue plus de 67 millions de fois, l’opulente propriété de Poutine – inspirée des « palazzo » italiens – se dévoile dans tous les excès : vignobles, enceinte de hockey sur glace, salle de massage, sauna, hammam, discothèque, casino et même strip-clup viennent s’agencer dans ce « château » si secret.

Navalny ne lâche rien

Il a été financé, selon Nava, par des proches du président russe, comme le patron du géant pétrolier Rosneft, Igor Setchine, et l’homme d’affaires Guennadi Timtchenko. Le tout a été construit pour la somme de 1,12 milliard d’euros.

« C’est un Etat au sein de la Russie. Et, dans cet Etat, il n’y a qu’un tsar inamovible. Poutine », estime Alexeï Navalny, accusant aussi le président russe d’être « obsédé par les richesses et le luxe. »

Lire aussi > Vladimir Poutine fait une mise au point concernant une potentielle « doublure »

Placé en détention jusqu’au 15 février au moins et visé par plusieurs procédures judiciaires, Alexeï Navalny, 44 ans, a été appréhendé dimanche dernier, dès son retour d’Allemagne, après cinq mois de convalescence. Fin août, il était tombé gravement malade en Sibérie et avait été hospitalisé en urgence à Berlin, victime, selon lui ainsi que les enquêteurs du site d’investigation Bellingcat, d’un empoisonnement des services secrets russes à un agent neurotoxique. Trois laboratoires européens avaient également conclu à un empoisonnement, ce que Moscou dément fermement, dénonçant un complot.

Avec Belga et AFP

CIM Internet