Paris Match Belgique

Le ministre wallon des Pouvoirs locaux Paul Furlan a présenté sa démission au gouvernement

Paul Furlan a été poussé vers la sortie

Politique

Paul Furlan s’est défendu sur chaque dossier mais a malgré tout décidé de démissionner pour « la sérénité du gouvernement ». Il a d’ores et déjà été remplacé par le député socialiste Pierre-Yves Dermagne.

Nouvelle victime de « l’affaire Publifin », Paul Furlan aura donc précédé la demande de l’opposition MR-Ecolo qui souhaitait réclamer la tête du ministre au parlement wallon ce jeudi après-midi. Le ministre paie les révélations autour de la gestion de son cabinet et plus particulièrement de ses affaires personnelles dont il avait confié la charge à un ami proche, Philippe Tison, également membre du cabinet du ministre. Mais Paul Furlan, c’était aussi le ministre de tutelle de Publifin. Il avait avoué qu’il aurait dû savoir mais qu’il n’a pas pris la pleine mesure de la situation. L’opposition lui reprochait également d’avoir été  » le ministre qui a validé en juin 2015 le report de deux ans du décret permettant à Publifin et Ores d’échapper au contrôle de la tutelle «  et dès lors de dire à présent qu’il ne savait rien du dossier.

Dans la foulée, le ministre semblait découvrir qu’un des responsables de son cabinet, Claude Parmentier, était administrateur grassement rémunéré de Nethys (Publifin).

Autre reproche formulé : le nombre élevé de membres de son collège et conseil communal de Thuin au sein dudit cabinet. Dans un contexte wallon tendu depuis les révélations « Publifin », le ministre wallon des Pouvoirs locaux Paul Furlan a  donc annoncé jeudi sa démission du gouvernement, affirmant être « droit dans ses bottes », mais l’avoir décidé parce que « la sérénité n’est plus assurée ».

Le ministre-président wallon Paul Magnette a accepté cette démission, a précisé M. Furlan (PS) au cours d’une conférence de presse.Pendant près de trois quarts d’heure, M. Furlan est revenu sur les dossiers récemment sortis dans la presse, démontant une à une les accusations. Plusieurs observateurs l’ont d’ailleurs jugé convaincant et ont été surpris par l’annonce de la démission, survenue en toute fin de conférence de presse. Mais aux yeux de Paul Furlan, et même s’il juge être droit dans ses bottes, la sérénité du travail du gouvernement n’est plus assurée, raison pour laquelle il a remis sa démission. L’opposition MR et Ecolo la réclamaient, estimant qu’il n’était « plus l’homme de la situation ». « Je ne suis pas un Calimero et je ne rentrerai pas dans le jeu de me plaindre, j’ai toujours pris mon destin en main, et la vie ne s’arrête pas à celle de ministre », a rappelé celui qui redevient député-bourgmestre de Thuin.

Il a été remplacé dans la foulée par le député socialiste Pierre-Yves Dermagne. Ce dernier devrait quant à lui être remplacé au Parlement wallon par Eddy Fontaine.

Avec Belga

Mots-clés:
Publifin
CIM Internet