Paris Match Belgique

Enquête exclusive : Des SS lettons commémorés en Flandre

Cette « ruche » invite au souvenir de quelques 12.000 légionnaires lettons des 15ème et 19ème divisions Waffen-SS qui furent détenus en 1945 dans le camp pour prisonniers de guerre du Vloethemveld | © Ronald Dersin/Bundesarciv

Politique

La « ruche lettone » de Zedelgem indigne en Belgique et à l’étranger. Le chasseur de nazis Efraim Zuroff (Centre Simon Wisenthael) qualifie ce monument de « terrible erreur qui insulte les soldats alliés qui ont combattu les nazis, ainsi que les millions de victimes innocentes du Troisième Reich. » Paris Match Belgique vous propose de découvrir tous les enjeux de ce dossier dans une enquête long format.

A Zedelgem, près de Bruges, sur une place dite de « la liberté », un monument représentant une ruche invite, depuis plus de deux ans déjà, au souvenir de quelques 12.000 légionnaires lettons des 15ème et 19ème divisions Waffen-SS qui, pendant huit mois, entre 1945 et 1946, furent détenus dans le camp pour prisonniers de guerre du Vloethemveld, situé à quelques kilomètres de là. Stupéfiant ? A l’évidence.  Mais il y a pire encore : les expressions d’indignation et les appels à débat venant de la société civile ont jusqu’ici été ignorés (ou presque) par le monde politique belge ! Pourtant ces voix dénoncent une insupportable insulte à la mémoire des victimes du nazisme. Le souvenir des temps mauvais semble inexorablement s’effacer, la mémoire s’étiole. Cela contribue à la grande confusion idéologique d’une époque où l’on voit resurgir certains fantômes de jadis ; tout profit pour l’extrême-droite européenne qui n’a eu de cesse au cours des dernières décennies de réviser l’histoire, dans l’espoir de prendre sa revanche sur la démocratie.

La commune de Zedelgem réplique qu’elle est « patriotique » qu’elle «ne veut laisser planer aucun doute sur le fait qu’elle condamne les horribles actes de guerre qui ont eu lieu sous la domination des nazis », qu’elle veut seulement célébrer la « liberté sous tous ses aspects » (sic). Un conseiller communal d’extrême-droite (Vlaams Belang) qui a joué un rôle important dans ce projet ‘’mémoriel’’, a été décoré à Riga pour son « travail exceptionnel réalisé au profit de la Lettonie », un pays où ces ex-légionnaires SS et leurs supporters défilent chaque année dans les rues de la capitale…

Nous avons mené l’enquête…

 

©DR
CIM Internet