Paris Match Belgique

Rénovation du Parlement européen : « du pain bénit pour les Eurosceptiques »

Les travaux envisagés ne sont pas du goût de tout le monde | © Belga / Nicolas Maeterlinck

Politique

Les bâtiments bruxellois du Parlement européen ne répondent plus aux normes. Qu’à cela ne tienne : l’éventualité de tous les détruire pour mieux les reconstruire est envisagée. Et détruire l’opinion publique au passage ? 

« Et après, on s’étonne que la population se pose des questions sur l’Europe ». « On se fout vraiment du contribuable, ce ne sont pas eux qui travaillent pour payer le faste ». Voire même : « a-t-on bien besoin d’un Parlement européen ? ». Sur les réseaux sociaux, les commentateurs s’en sont donnés à coeur joie. La cause de leur courroux : une éventuelle rénovation des bâtiments bruxellois du Parlement. Et la méthode envisagée est loin de plaire à tout le monde.

Lire aussi > Adamo et Else : Tous les Européens descendent des Belges

500 000 000 d’euros

Les bâtiments du Parlement européen situés à proximité de la gare du Luxembourg ne répondent en effet plus aux normes de sécurité, notamment en matière de stabilité, et doivent donc faire l’objet de travaux approfondis. Ce lundi, le président et les vices-présidents du Parlement européen, réunis en bureau, ont donc examiné la possibilité de détruire et reconstruire les bâtiments bruxellois. Une hypothèse qui dérange, quand on sait que le bâtiment principal a 24 ans seulement, et que la reconstruction pourrait coûter jusqu’à un demi milliard d’euros.

La prudence est de mise

Une note interne obtenue par Politico et rédigée par Klaus Welle, le Secrétaire général du Parlement, révèle ainsi que « l’Administration favorise une reconstruction plutôt qu’un renforcement du bâtiment ». Pour rappel, en 2012, une partie du toit de l’Assemblée plénière s’était effondré. Mais la reconstruction pourrait bien menacer la structure européenne en elle-même. Ainsi que l’explique Clément Jadot, chercheur en politique européenne au sein du CEVIPOL (ULB),  « objectivement, les raisons pour une rénovation sont là. Mais il faut être prudent, car symboliquement, une reconstruction totale est du pain bénit pour les Eurosceptiques. Il faut se rendre à l’évidence : quand on regarde la composition actuelle du Parlement, la fronde envers les institutions européennes n’a jamais été aussi forte « .

CIM Internet