Paris Match Belgique

CNews pour Eric Zemmour c’est terminé, en route vers la présidence ?

Eric zemmour cnews

Le polémiste est aujourd'hui considéré comme comme un acteur du débat politique national. | © Belga Image

Politique

Une page se tourne, un nouveau chapitre commence pour le polémiste ?

 

Depuis octobre 2019, Éric Zemmour participait en tant que chroniqueur à l’émission « Face à l’info », diffusée chaque lundi soir sur la chaîne française CNews. Mais ce lundi, l’information est tombée: la collaboration entre le polémiste et la chaîne du groupe Canal+ est à présent terminée. Une décision que CNews regretterait mais inévitable en raison de la pression du CSA.

« Bien qu’Éric Zemmour ne se soit pas déclaré candidat à l’élection présidentielle qui aura lieu dans sept mois, le CSA, par sa décision du 9 septembre, contraint CNews et Éric Zemmour à ne pas pouvoir continuer l’émission qu’ils faisaient ensemble. La chaîne d’information CNews regrette une telle décision, qui prive des millions de téléspectateurs des interventions du chroniqueur » , a fait savoir la chaîne dans un communiqué officiel.

Éric Zemmour a lui aussi tenu à réagir. Sur twitter, il déclare: « censure : le CSA prend désormais le relais des juges. Je ne me tairai pas ».  » J’en suis fort triste, a-t-il commenté. Je pense que c’était inévitable. Je pense que le CSA l’a fait exprès, l’a fait volontairement. Et après mûre réflexion (…), on a bien compris que c’était la seule solution raisonnable. Quand on ne peut pas résister, il faut rompre et résister ailleurs » , a-t-il également déclaré ce matin sur le plateau de l’émission « L’Heure des pros ». 

Vers une nouvelle carrière politique ?

Si Éric Zemmour se fera plus discret à l’écran, on ne risque pas de ne plus entendre parler de lui pour autant. En effet, le 16 septembre il sortira un nouveau livre intitulé « La France n’a pas dit son dernier mot ». Le polémiste pourrait également se présenter à l’élection présidentielle, les rumeurs allant de ce sens sont de plus en plus nombreuses et le principal intéressé ne semble pas les calmer. « Je pense de plus en plus à comment mettre en application ce que je dis » , avait-il notamment expliqué. Si le polémiste ne s’est toujours pas déclaré, ses soutiens semblent assurés de sa candidature et tentent déjà d’obtenir des parrainages.

C’est ainsi que mercredi passé, le CSA avait considéré qu’Éric Zemmour « pouvait être regardé dorénavant, tant par ses prises de position et ses actions, que par les commentaires auxquels elles donnent lieu, comme un acteur du débat politique national ». C’est pour cette raison que le Conseil avait demandé aux médias audiovisuels de « décompter », à partir de jeudi, « les interventions » du polémiste phare, rendant son éviction de CNews inévitable. Reste maintenant à voir si cette nouvelle décision l’incitera à sauter le pas et à se présenter officiellement aux prochaines élections présidentielles. Une candidature qui ne laisserait personne indiffèrent.

CIM Internet