Paris Match Belgique

Fin du télétravail, réouverture des boîtes de nuit… Le point sur les mesures du Codeco

Comité de concertation

La Belgique devrait bientôt passer en code orange. | © Belga

Politique

Un nouveau Comité de concertation s’est réuni ce vendredi à 14h pour faire le point sur la situation épidémiologique dans le pays.

 

Lors du dernier Comité de concertation, les autorités avaient mis au point un baramètre corona, censé représenter le niveau de crise en Belgique. Cela fait plusieurs jours que les rumeurs allaient bon train sur un possible passage à l’orange sur ce baromètre. De fait, la tendance des nouvelles contaminations est à la baisse et selon les prévisions dès la mi-février le nombre de nouvelles hospitalisations devrait passer sous la barre des 200, voire même sous les 150 par jour. Les données officielles montrent également que les patients contaminés par le variant Omicron sont généralement moins souvent admis aux soins intensifs. De quoi permettre quelques assouplissements.

Lire aussi > La Belgique va retrouver plus de libertés face au Covid dés ce vendredi, voici lesquelles

Les décisions actées

Lors de la conférence de presse de ce nouveau Comité Alexander De Croo a annoncé d’emblée que la Belgique passerait en code orange dés le 18 février. Si certains politiques souhaitaient que cette mesure soit immédiatement d’application, le ministre de la Santé, Frank Vandenbroucke, préférait lui faire preuve de prudence et attendre une semaine supplémentaire. Pour rappel, le code rouge actuel signifie qu’il existe un risque élevé de surcharge du système de santé. Le code orange signifie lui que la pression croissante sur le système de santé nécessite une intervention pour inverser la tendance. En d’autres mots, toute une série de nouvelles mesures peut donc être mise en place pour relâcher quelque peu les restrictions.

Voici les assouplissements qui ont été actés:

  • La fermeture imposée à minuit de l’Horeca prend fin.
  • Plus de limitation du nombre de personnes à table (six jusqu’ici).
  • Les boîtes de nuit peuvrent rouvrir, le CST sera obligatoire. La jauge sera de 70% avec une possible augmentation si la ventilation respecte certains critères.
  • Le port du masque pour les enfants de moins de 12 ans n’est plus obligatoire, école comprise.
  • La limite de deux personnes pour le shopping est levée.
  • Le télétravail n’est plus obligatoire mais fortement recommandé.
  • Les jauges de capacité des salles repassent à la hausse (70% pour les événements à l’intérieur voire 100% en cas de bonne ventilation, 80% pour les autres). Le CST est obligatoire et le port du masque est requis à partir de 50 personnes ou pour un événement public.
  • Le CST n’est plus obligatoire pour les activités récréatives en groupe telles que le sport, qui peuvent acceuillir jusqu’à 200 personnes en intérieur. Pas de restriction sur les capacités en extérieur.

Le printemps devrait être plus agréable, mais le Premier ministre a néanmoins  tenu à rappeler que la pandémie de coronavirus n’est pas finie pour autant. Ainsi, il a rappelé l’importance de la vaccination, il conseille également de ventiler toujours au maximum les pièces lorsque nous sommes amenés à voir du monde et à réaliser un autotest avant. Les autorités espèrent pouvoir en mars passer au code jaune, qui signifie lui que la situation épidémiologique et la pression sur les hôpitaux est sous contrôle. De nouvelles restrictions devraient alors à nouveau tomber.

 

Suivez en direct l’évolution de ce nouveau Codeco sur la chaîne d’informations LN24.

©D.R.
CIM Internet