Paris Match Belgique

L’appel de Zelensky aux mères de soldats russes, Kiev encerclée : Le point sur la guerre en Ukraine

guerre en ukraine

Volodymyr Zelensky lors d'une allocution à la nation ce vendredi 11 mars. | © ABACAPRESS.

Politique

Situation sur le terrain, réactions internationales, sanctions: le point sur l’invasion de l’Ukraine par la Russie.

D’après un article Paris Match France de La Rédaction, avec AFP

Les Russes autour de Kiev

Les troupes russes tentaient samedi d’encercler Kiev : présents dans les faubourgs de la capitale, ils cherchent à éliminer les défenses à l’ouest et au nord de la ville pour la « bloquer », selon l’état-major ukrainien. Kiev se prépare à une « défense acharnée », a proclamé un conseiller du président Zelensky. Les médias locaux rapportaient samedi matin des sirènes d’avertissement anti-bombardement sur l’ensemble du territoire ukrainien, notamment Kiev, Odessa, Dnipro et Kharkiv. Mykolaïv, une ville portuaire près d’Odessa, a été bombardée dans la nuit: des tirs ont touché un centre de soins pour le cancer vidé de ses occupants et un hôpital ophtalmologique abritant un nombre non précisé de patients.

Situation « quasi désespéree » à Marioupol

Après douze jours de siège, Marioupol, port stratégique, n’a ni eau eau, ni gaz, ni électricité, ni communications. Les gens se sont battus dernièrement pour de la nourriture : une situation « quasi désespérée », selon Médecins sans frontières. Quelque 1 582 civils y ont été tués et enterrés dans des fosses communes, affirme le chef de la diplomatie ukrainienne. Une mosquée abritant 80 civils a été bombardée, selon les Ukrainiens qui n’ont pas précisé quand.

Zelensky en appelle aux mères de soldats russes

Extrait d'une vidéo montrant Volodymyr Zelensky s'exprimant depuis Kiev.
Extrait d’une vidéo montrant Volodymyr Zelensky s’exprimant depuis Kiev. © Ukrainian Presidential Press Office/ UPI.

Le président ukrainien appelle les mères de soldats russes à empêcher que leurs fils soient envoyés à la « guerre » en Ukraine.

« Vérifiez où est votre fils. Et si vous avez le moindre soupçon que votre fils pourrait être envoyé à la guerre contre l’Ukraine, agissez immédiatement » pour empêcher qu’il soit tué ou capturé, a lancé Volodymyr Zelensky.

Nouvelles sanctions contre Moscou

Les Etats-Unis et leurs alliés sont encore montés d’un cran dans l’escalade des sanctions contre Moscou, en ouvrant la voie à des tarifs douaniers punitifs et en asséchant les échanges avec le pays. L’UE et le G7 se sont joints à Washington pour révoquer le statut dit de « nation la plus favorisée » dont bénéficie Moscou, qui facilite le libre-échange de biens et services. Et le président américain Joe Biden a annoncé l’interdiction d’importations de « secteurs phares de l’économie russe, notamment les produits de la mer, la vodka et les diamants ».

Eviter une « confrontation directe » Otan-Russie

Joe Biden s’est engagé vendredi à « éviter » une « confrontation directe entre l’Otan et la Russie », car elle provoquerait « la Troisième Guerre mondiale ». « Nous n’allons pas mener une guerre contre la Russie en Ukraine », a martelé le dirigeant américain depuis la Maison Blanche.

L’ISS menacée selon Moscou

Les sanctions occidentales contre la Russie pourraient provoquer la chute de la Station spatiale internationale, a affirmé samedi le patron de l’agence spatiale russe Roscosmos. Selon Dmitri Rogozine, le fonctionnement des vaisseaux russes ravitaillant l’ISS sera perturbé par les sanctions, affectant donc le segment russe de la station, qui sert notamment à corriger l’orbite de la structure orbitale. En conséquence, cela pourrait provoquer « l’amerrissage ou l’atterrissage de l’ISS pesant 500 tonnes ».

Un maire d’Ukraine enlevé par des soldats russes

Le maire de Melitopol a été enlevé vendredi par des soldats russes qui occupent cette ville du sud de l’Ukraine, ont affirmé des responsables ukrainiens. « Il s’agit de toute évidence d’un signe de faiblesse des envahisseurs (…) Ils sont passés à un nouveau stade de terreur dans lequel ils essaient d’éliminer physiquement les représentants des autorités ukrainiennes locales légitimes », a souligné le président Zelensky.

Des combattants syriens côté russe

Le Kremlin autorise des Syriens à se porter volontaires en Ukraine. Les volontaires sont « avant tout des ressortissants du Proche-Orient, des Syriens », a précisé le Kremlin. « Il faut aller à leur rencontre et les aider à rejoindre la zone de combat », a dit Vladimir Poutine.

CIM Internet