Paris Match Belgique

Guerre en Ukraine: Poutine envisagerait d’utiliser des armes chimiques et biologiques

armes chimiques Ukraine

Selon les propos de Joe Biden. | © Belga Image

Politique

Le président américain Joe Biden a assuré lundi qu’il était « clair » que la Russie envisage d’utiliser des armes chimiques et biologiques en Ukraine, avertissant qu’une telle décision entraînerait une réponse occidentale « sévère ».

 

« Il est dos au mur”, a expliqué M. Biden à propos du président russe Vladimir Poutine, soulignant que Moscou a récemment accusé les États-Unis de détenir des armes chimiques et biologiques en Europe. « C’est simplement faux. Je vous le garantis », a-t-il insisté lors d’une réunion avec des dirigeants d’entreprises américains à Washington. « Ils (les Russes) assurent aussi que l’Ukraine possède des armes chimiques et biologiques en Ukraine. C’est un signe clair qu’il (Vladimir Poutine) envisage d’utiliser ces deux types d’armes », a-t-il poursuivi.

Lire aussi > Quand Poutine disparaît mystérieusement des écrans en plein discours

Le président américain réitère ainsi un avertissement lancé au début du mois après que des représentants russes ont accusé l’Ukraine de chercher à cacher un programme supposé d’armes chimiques soutenu par Washington. « Maintenant que la Russie a émis ses fausses accusations et que la Chine semble faire sienne cette propagande, nous devons surveiller tout possible recours par la Russie à des armes chimiques ou biologiques en Ukraine », avait prévenu la porte-parole de la Maison Blanche Jen Psaki sur Twitter.

Une réponse occidentale sévère

Joe Biden a répété lundi que l’utilisation de telles armes exposerait Moscou à une rétorsion « sévère » de la part des puissances occidentales, sans préciser leur nature. « Vladimir Poutine sait qu’il y aura des conséquences sévères en raison du front uni de l’Otan », a-t-il averti, sans plus de précision.

Lire aussi > Visite de Joe Biden à Bruxelles: quel impact sur la circulation dans la capitale ?

M. Biden a aussi assuré avoir averti son homologue russe d’une forte réponse américaine en cas de cyberattaques contre les infrastructures vitales des États-Unis. « Nous avons eu une longue conversation à propos des conséquences s’il s’adonnait à des cyberattaques », a déclaré le président américain en référence à un sommet avec son homologue russe l’an dernier à Genève.

Par Belga 

CIM Internet