Paris Match Belgique

Affront national : quand Marine Le Pen s’attaque à Simone Veil

Vidéo Politique

Alors que la scène politique internationale se répand en hommages suite au décès de Simone Veil vendredi dernier, Marine Le Pen, elle, adopte l’approche inverse. Non seulement elle se refuse à remercier l’ex Ministre de la Santé pour son parcours engagé, mais elle l’affirme : Simone Veil n’était pas féministe. 

Célébrée de son vivant, portée aux nues depuis son décès vendredi dernier, Simone Veil semble destinée à vivre pour l’éternité sous les ors du Panthéon, son héritage et la loi sur l’IVG qu’elle a poussée ayant changé la vie de millions de Françaises. Mais visiblement pas celle de Marine Le Pen : invitée sur le plateau de Franceinfo ce matin, elle esquive quand on lui demande si elle dit « merci » à Simone Veil. Et revient sur les vraies raisons pour lesquelles l’Immortelle a selon elle défendu la dépénalisation de l’IVG. « Si elle l’a fait, c’est pour des raisons sociales et médicales. C’est là où on voit qu’on transforme la pensée de Simone Veil, ce n’était pas du féminisme, elle ne voyait pas l’IVG comme un droit où une revendication des femmes. Elle avait juste fait le constat qu’il y avait des femmes qui mourraient, et elle ne voulait plus de ça » explique Marine Le Pen.

Lire aussi > Décès de Simone Veil : hommage à une femme exceptionnelle

« C’est pas merci Simone Veil »

Qui, après avoir établi que Simone Veil n’était pas féministe, en vient même à se trouver des atômes crochus avec celle qui fut une Ministre de la Santé engagée. « Je partage la pensée qui était la sienne au moment où elle a pensé ce texte » souligne ainsi la présidente du FN. Qui se refuse toutefois à remercier Simone Veil pour ses accomplissements : « c’est pas merci Simone Veil, ça pourrait être merci aussi à celui au nom de qui elle l’a présenté ». Avant de tout de même reconnaître que : »c’était une évolution de la société, qui serait arrivée de toutes façons, mais elle a eu le courage de porter ça dans des conditions pas faciles ».

CIM Internet